Ac­ces­si­bi­li­té des au­to­bus : le RAPLIQ dé­voile son rap­port

L'Informateur - - ACTUALITÉS - (D.T.)

Conseils pour une ren­trée sé­cu­ri­taire

La cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion à la sé­cu­ri­té des éco­liers se pour­sui­vra jus­qu’au 23 sep­tembre. Pen­dant cette pé­riode, les po­li­ciers du Ser­vice de po­lice de la Ville de Mon­tréal (SPVM) or­ga­nisent dif­fé­rentes ac­ti­vi­tés afin de rap­pe­ler aux éco­liers, à leurs pa­rents et aux au­to­mo­bi­listes l’im­por­tance de res­pec­ter la si­gna­li­sa­tion et le Code de la sé­cu­ri­té rou­tière pour amé­lio­rer leur sé­cu­ri­té.

« Pour notre ad­mi­nis­tra­tion, la sé­cu­ri­té rou­tière est une prio­ri­té. Les cam­pagnes de sen­si­bi­li­sa­tion comme celle-ci sont es­sen­tielles afin que les ci­toyens, quel que soit leur âge, com­prennent qu’ils ont un rôle à jouer pour as­su­rer leur sé­cu­ri­té et celle des autres. Nos jeunes sont de re­tour en grand nombre, soyons vi­gi­lants », a dé­cla­ré Claude Trudel, res­pon­sable de la sé­cu­ri­té pu­blique au co­mi­té exé­cu­tif de la Ville de Mon­tréal.

Rap­pe­lons qu’à Mon­tréal, en 2010, un en­fant est mort à la suite d’une col­li­sion. Un autre a été gra­ve­ment bles­sé tan­dis que 50 autres ont su­bi des bles­sures lé­gères. Le Re­grou­pe­ment des ac­ti­vistes pour l’in­clu­sion au Qué­bec (RAPLIQ) a vi­si­té les au­to­bus de la STM, le 22 août der­nier, afin d’en éva­luer l’ac­ces­si­bi­li­té. Ré­sul­tat : seule­ment 36 % des au­to­bus dits « ac­ces­sibles », qui

« Nous de­vons conti­nuer à sen­si­bi­li­ser les en­fants aux com­por­te­ments sé­cu­ri­taires à adop­ter lors­qu’ils se dé­placent à pied, à bi­cy­clette ou en trans­port éco­lier. En tant qu’adultes, nous avons la res­pon­sa­bi­li­té de les pro­té­ger en condui­sant pru­dem­ment. Je pro­fite aus­si de l’oc­ca­sion pour rap­pe­ler aux en­fants d’uti­li­ser les cor­ri­dors sco­laires et de tra­ver­ser aux in­ter­sec­tions où il y a un bri­ga­dier sco­laire », sou­ligne le com­man­dant Pierre Rous­seau de la Division de la sé­cu­ri­té rou­tière et de la cir­cu­la­tion du SPVM.

Au cours de la cam­pagne, les po­li­ciers sur le ter­rain ef­fec­tue­ront des opé­ra­tions dans les zones sco­laires pour faire res­pec­ter les règles re­la­tives aux pas­sages pour pié­tons, aux feux de cir­cu­la­tion, aux ar­rêts obli­ga­toires, à l’in­ter­dic­tion de sta­tion­ne­ment, au trans­port sco­laire et à la vi­tesse.

Pour les po­li­ciers, la cam­pagne se­ra éga­le­ment l’oc­ca­sion de tra­vailler en par­te­na­riat avec les dif­fé­rents in­ter­ve­nants du mi­lieu tels que les bri­ga­diers sco­laires, les chauf­feurs d’au­to­bus sco­laire et les membres des di­rec­tions d’école afin de ré­soudre di­verses pro­blé­ma­tiques re­liées à la sé­cu­ri­té rou­tière des éco­liers.

Les éco­liers peuvent s’amu­ser tout en en ap­pre­nant sur la sé­cu­ri­té rou­tière en par­cou­rant le site In­ter­net jeu­nesse du SPVM : spvm.qc.ca/jeu­nesse com­posent 95 % de la flotte, le sont réel­le­ment.

Le rap­port d’éva­lua­tion du RAPLIQ peut être consul­té en ligne à l’adresse sui­vante : http://bit.ly/p3E­giu.

Pour en sa­voir plus, on lit l’ar­ticle « Le RAPLIQ dans les au­to­bus » à l’adresse sui­vante : http://bit.ly/qdNH7o.

(Pho­to : gra­cieu­se­té)

Les po­li­ciers ef­fec­tuent des pa­trouilles de sen­si­bi­li­sa­tion tout près des écoles.

(Pho­to : ar­chives)

Les membres du RAPLIQ rap­portent qu’Il a été im­pos­sible de mon­ter dans 33 % des au­to­bus dits ac­ces­sibles.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.