Qu’est-ce qu’une pé­di­cure ?

L'Informateur - - À VOTRE SANTÉ -

Le terme « pé­di­cure » est vaste, et il est im­por­tant de dis­tin­guer :

Le soin des pieds en ins­ti­tut :

C’est une es­thé­ti­cienne qui pro­cure ce soin. À l’aide d’une pierre-ponce ou d’une râpe, elle gom­me­ra le pied et la voûte plan­taire, puis pro­di­gue­ra dif­fé­rents soins : bain de pieds, mas­sage, masque hy­dra­tant. Le soin dure gé­né­ra­le­ment 45 mi­nutes, et la dé­tente est as­su­rée ! À no­ter ce­pen­dant : l’es­thé­ti­cienne n’est pas apte à soi­gner les pa­tho­lo­gies au ni­veau du pied im­pli­quant l’uti­li­sa­tion d’ob­jets cou­pants. Pour ce­la, il fau­dra s’adres­ser à un po­do­logue-pé­di­cure.

La pé­di­cure chez un po­do­logue-pé­di­cure :

Le po­do­logue est un pra­ti­cien di­plô­mé, ha­bi­li­té à trai­ter les pa­tho­lo­gies du pied de type du­rillons, cors, cal­lo­si­tés, ongles in­car­nés… Il agit éga­le­ment en pré­ven­tion de cer­tains pro­blèmes, par exemple en tra­vaillant sur la pos­ture et le chaus­sage.

À quoi c’est dû ?

L’amas de peau sous le ta­lon ou la base des gros or­teils, forme une sorte de pro­tec­tion : la corne, sou­vent épaisse et jau­nie, qui ren­force la peau dans ces zones sou­mises à des pres­sions et des fric­tions ré­pé­tées (marche, chaus­sures), une per­sonne fai­sant en­vi­ron 6 000 pas par jour !

Com­pli­ca­tions pos­sibles

Les pieds secs, en plus d’être désa­gréables au tou­cher, risquent de connaître cer­taines com­pli­ca­tions : · Des cre­vasses plus ou moins pro­fondes qui peuvent se for­mer au ni­veau du ta­lon ou des or­teils, et s’avé­rer très dou­lou­reuses. · Des hy­per­ké­ra­toses. · Des cors.

Toutes ces pa­tho­lo­gies doivent être trai­tées ra­pi­de­ment, car à long terme, elles pour­raient cau­ser d’autres types de désa­gré­ments, comme des dou­leurs lom­baires dues à une mau­vaise pos­ture.

Par ailleurs, si l’on souffre de ma­la­dies par­ti­cu­lières, comme un dia­bète, une ar­té­rite, une forte in­suf­fi­sance vei­neuse, une po­ly­né­vrite... il est très im­por­tant de prendre en charge des pro­blèmes de pieds, comme des pieds secs (avec l’aide d’un po­do­logue).

Prendre soin de ses pieds est donc très im­por­tant. Pour ce­la, plu­sieurs mé­thodes sont pos­sibles.

Le soin beau­té des pieds en ins­ti­tut est pro­di­gué par une es­thé­ti­cienne. Elle ef­fec­tue­ra un gom­mage, puis un mas­sage avec un baume hy­dra­tant et ap­pli­que­ra en­fin un masque nour­ris­sant.

Le soin dure gé­né­ra­le­ment 45 mi­nutes, et la dé­tente est as­su­rée ! À no­ter ce­pen­dant : l’es­thé­ti­cienne n’est pas apte à soi­gner les pa­tho­lo­gies au ni­veau du pied im­pli­quant l’uti­li­sa­tion d’ob­jets cou­pants. Pour ce­la, il fau­dra s’adres­ser à un po­do­logue-pé­di­cure.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.