In­cen­dies cri­mi­nels dans une gar­de­rie : sus­pects re­cher­chés

L'Informateur - - ACTUALITÉS -

Trois in­cen­dies cri­mi­nels, dont deux dans la même jour­née, au­raient été dé­clen­chés dans une gar­de­rie sur le bou­le­vard de la Ri­vière-desP­rai­ries en moins de 12 jours. La po­lice re­cherche trois sus­pects qui au­raient été vus sur les lieux du crime.

Le der­nier cock­tail Mo­lo­tov au­rait été lan­cé vers 22 h 45, le mar­di 13 sep­tembre, à tra­vers la vitre de l’éta­blis­se­ment. Les flammes se se­raient éteintes d’elles-mêmes.

Des dom­mages cau­sés par un at­ten­tat si­mi­laire ont été dé­cou­verts par une em­ployée vers 6 h 45 plus tôt dans la jour­née.

La gar­de­rie avait dé­jà été la proie des flammes le 3 sep­tembre. Fer­mée, elle de­vait d’ailleurs rou­vrir ses portes le 13 sep­tembre.

Les en­quê­teurs re­cherchent ac­ti­ve­ment trois sus­pects qui au­raient été vus à proxi­mi­té des lieux. Le pre­mier est un homme corpulent de race noire âgé d’en­vi­ron 20 ans. Au mo­ment du délit, il por­tait une cas­quette, un ber­mu­da fon­cé, un chan­dail blanc or­né de mo­tifs au dos, des bas et des chaus­sures blancs.

Le deuxième sus­pect a la même phy­sio­no­mie que le pre­mier. Il por­tait tou­te­fois une cas­quette, un man­teau, un pan­ta­lon et des sou­liers fon­cés. L’un des deux sus­pects de race noire pour­rait avoir été brû­lé aux bras ou aux jambes lors de l’une des at­taques.

Le troi­sième a la peau fon­cé et pour­rait être d’ori­gine la­ti­no-amé­ri­caine. Il est lui aus­si âgé d’en­vi­ron 20 ans, me­sure 1,73 m (5’8’’) et pèse 70 ki­los (155 lb). Il porte des « dreads » noirs qu’il s’at­tache sur le des­sus de la tête. Il était vê­tu d’un chan­dail à ca­pu­chon bleu li­gné blanc mu­ni à l’avant d’une fer­me­ture éclaire, d’un ber­mu­da jeans trois-quarts, des tennis blancs et d’un sac à ban­dou­lière bleu.

Rap­pe­lons que le bâ­ti­ment où se si­tue la gar­de­rie Bé­bé Ein­stein, fré­quen­tée par 23 en­fants, avait été in­ves­ti par les po­li­ciers en 2009. La gar­de­rie, qui por­tait alors le nom de Bé­bé Lilly, ca­chait un la­bo­ra­toire de fa­bri­ca­tion de faux do­cu­ments. Pour toute in­for­ma­tion, les ci­toyens sont ap­pe­lés à joindre In­fo­Crime au 514 393-1133. (Source : Ser­vice de po­lice de la Ville de Mon­tréal)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.