Bis­bille entre les élus

L'Informateur - - ACTUALITÉS -

« Est-ce que quel­qu’un est pour le crime or­ga­ni­sé? », a de­man­dé le conseiller d’Union Mon­tréal Gio­van­ni Ra­panà à une salle in­ter­lo­quée.

M. Ra­panà s’en est pris à la fa­çon dont la mai­resse s’est com­por­tée dans les mé­dias au cours des der­niers jours. Il l’a ac­cu­sé de je­ter du dis­cré­dit sur le monde de la construc­tion.

La conseillère Ma­ria Cal­de­rone a pour­sui­vi dans la même veine et af­fir­mé que l’ad­mi­nis­tra­tion Trem­blay a tout fait pour pré­ve­nir et lut­ter contre la cor­rup­tion. « Le maire Trem­blay, lui, il n’a pas eu peur », a-t-elle lan­cé en ré­fé­rence aux craintes que la mai­resse a ex­pri­mées dans le cadre du re­por­tage de Ra­dio-Ca­na­da.

Achop­pant sur le mot « sen­sa­tion­na­lisme » en fran­çais, la conseillère a pour­sui­vi sa ti­rade en an­glais. Ce à quoi des ci­toyens lui ont crié de s’ex­pri­mer en fran­çais. Celle- ci leur a ré­pon­du qu’elle avait le droit de le faire avant de pour­suivre, mais en langue ita­lienne cette fois. La mai­resse l’a em­pres­sé de tra­duire ces der­nières pa­roles pro­non­cées dans une langue tierce.

Mme Bour­geois a en­suite pris la pa­role pour dé­non­cer les mé­thodes du maire Trem­blay. La conseillère Su­zanne Dé­ca­rie a pour sa part rap­pe­lé que le maire avait ap­puyé Mme Rou­leau après sa sor­tie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.