Une belle se­maine pour Ma­thieu Cor­beil-Thé­riault

L'Informateur - - SPORTS - Au­drey Gau­thier au­drey.gau­thier@trans­con­ti­nen­tal.ca

La troi­sième se­maine du mois d’oc­tobre a été rem­pli de sur­prises pour Ma­thieu Cor­beilT­hé­riault. En sept jours, le gardien de but de 20 ans a par­ti­ci­pé à une par­tie de la Ligue na­tio­nale de ho­ckey (LNH) et il a réus­si ses deux pre­miers blan­chis­sages en sai­son ré­gu­lière dans la Ligue de ho­ckey ju­nior ma­jeur du Qué­bec (LHJMQ).

Le Prai­ri­vois a été ap­pe­lé d’ur­gence, le 17 oc­tobre, par les Blue Ja­ckets de Co­lom­bus. Les dé­boires de l’équipe lui ont per­mis d’en­fi­ler l’uni­forme bleu et blanc en tant que gardien de but ré­ser­viste, lors du match du 18 oc­tobre, contre les Stars de Dal­las.

« J’étais en train d’étu­dier pour un exa­men lorsque mon en­traî­neur m’a té­lé­pho­né. Je suis de­ve­nu ner­veux, car la der­nière fois qu’un en­traî­neur m’avait ap­pe­lé per­son­nel­le­ment, c’était pour m’échan­ger. Cette fois-ci, c’était pour m’an­non­cer que Co­lom­bus me vou­lait et que je de­vais faire mes va­lises. J’étais su­per content », avoue Ma­thieu, gardien des Sea Dogs de Saint-Jean.

Le voyage n’a pas été une par­tie de plai­sir pour le jeune joueur. « Le voyage a été chao­tique. Le dé­col­lage de l’avion était pré­vu à 20 h. Une cre­vai­son a re­tar­dé notre dé­part à 1 h du ma­tin. J’étais tel­le­ment ex­ci­té que je n’ai pas dor­mi. Je suis ar­ri­vé à 13 h à Co­lom­bus. J’ai tout de même réus­si à faire une pe­tite sieste avant l’échauf­fe­ment », ex­plique-t-il.

Ma­thieu n’a pas joué lors du match op­po­sant les Blue Ja­ckets aux Stars de Dal­las. « Je ne sou­hai­tais pas que le gardien se blesse ou qu’il ait une mau­vaise per­for­mance afin d’avoir une chance de sau­ter sur la glace. J’au­rais été très content qu’on m’ap­pelle, ça au­rait été une autre ex­pé­rience, mais j’étais dé­jà im­pres­sion­né et très heu­reux d’être là. Ce se­ra pour une pro­chaine fois », pré­dit-il.

Une aven­ture qui en va­lait le coup. « Je n’ai dor­mi que quatre heures en deux jours. Mal­gré ce­la, ça a été une très belle ex­pé­rience », ad­met Ma­thieu.

« Nous sommes su­per heu­reux et fiers de lui. Chaque étape qu’il fran­chit est un ac­com­plis­se­ment. C’est comme un ca­deau d’an­ni­ver­saire en re­tard, car il a fê­té ses 20 ans, le 27 sep­tembre der­nier », af­firme Yves Cor­beil, le père de Ma­thieu.

Un re­tour en force

Ce lé­ger pas­sage dans la LNH n’a pas dé­con­cen­tré le gardien. L’ath­lète a réus­si ses deux pre­miers blan­chis­sages en sai­son ré­gu­lière, les 21 et 23 oc­tobre, au sein de la LHJMQ.

Il a ef­fec­ti­ve­ment blan­chi son an­cienne équipe, les Moo­se­heads d’Ha­li­fax (5-0), et les Rem­parts de Qué­bec (6-0).

«J’ai dé­jà réus­si des blan­chis­sages en sé­ries éli­mi­na­toires, mais ja­mais en sai­son ré­gu­lière. C’était une belle se­maine » , conclut le gardien.

(Pho­to : gra­cieu­se­té)

Ma­thieu Cor­beil-Thé­riault s’est échauf­fé avec les Blue Ja­ckets de Co­lom­bus lors de son pas­sage dans la LNH.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.