Construc­tion : elle s'élève contre la dis­cri­mi­na­tion

L'Informateur - - ACTUALITÉS -

La loi du silence

Mme Pré­gent est convain­cue que les cas de dé­non­cia­tion se font rares parce que les tra­vailleuses « savent qu’elles ne pour­ront plus tra­vailler par la suite ».

« Ça se sait ra­pi­de­ment avec le bouche à oreille. Je sais que j’au­rais été bar­rée par tous les autres em­ployeurs, que per­sonne n’au­rait vou­lu m’en­ga­ger parce que j’au­rais été consi­dé­rée comme une fau­teuse de troubles », croit-elle.

« On ne te laisse même pas la chance de t’ex­pri­mer. Lorsque j’ai ap­pe­lé pour une offre d’em­ploi, la se­cré­taire m’a de­man­dé si je cher­chais une job pour mon ma­ri », ra­conte-t-elle.

La me­nui­sière est convain­cue que la loi sur la dis­cri­mi­na­tion po­si­tive doit être res­ser­rée.

« Lorsque les em­ployeurs choi­sissent des femmes, c’est sou­vent pour bou­cher les trous. Et ça, c’est quand on te donne une chance. Il a sou­vent fal­lu que je me trouve de l’em­ploi ailleurs pour joindre les deux bouts», in­dique-t-elle.

Mme Pré­gent sug­gère que le gou­ver­ne­ment donne des sub­ven­tions pour in­ci­ter les em­ployeurs à en­ga­ger plus de femmes.

« C’est dur à dire pour mon or­gueil, mais tant qu’ils n’au­ront pas de bo­nus pour le faire, ça va res­ter comme ça », sou­tient-elle.

Celle-ci af­firme qu’en dix ans de mé­tier, elle a seule­ment ren­con­tré une plâ­trière et une peintre sur le même chan­tier qu’elle.

Celle-ci men­tionne que seule­ment deux cas de har­cè­le­ment ont été rap­por­tés à son syn­di­cat : du GHB a été mis dans le jus d’une tra­vailleuse et une autre a été agres­sée sexuel­le­ment lors de son quart de tra­vail de nuit.

C’est pour­quoi Mme Pré­gent a eu l’idée de lan­cer une page Fa­ce­book en as­so­cia­tion avec les Femmes re­grou­pées en oc­cu­pa­tion non tra­di­tion­nelle (F.R.O.N.T) pour don­ner une voix à toutes celles concer­nées.

Elle compte réunir plu­sieurs or­ga­nismes au­tour du pro­jet afin de rendre la page en un lieu d’échange et de ré­fé­rence.

Les en­tre­prises en construc­tion qui en­gagent des femmes se­raient éga­le­ment men­tion­nées.

(Pho­to : Alarie Pho­tos)

Ka­ryne Pré­gent, re­pré­sen­tante syn­di­cale en condi­tion fé­mi­nine pour la CSN-Construc­tion

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.