Un Prai­ri­vois pu­blie un livre… en ligne!

L'Informateur - - CULTURE - Sa­muel Le­duc-Fre­nette sa­muel.le­duc-fre­nette@trans­con­ti­nen­tal.ca

Ro­ger Ci­mon, alias Yves Cyr, a pu­blié un pre­mier ro­man au­to­bio­gra­phique sur son site In­ter­net le 13 sep­tembre der­nier. L’In­for­ma­teur s’est en­tre­te­nu avec cet homme qui se dé­crit lui-même comme un « pen­seur et un aven­tu­rier » très créa­tif.

Son livre, dont le titre est En seulence beyond all li­mits, traite en grande par­tie de sa vie per­son­nelle. « Moi, je me suis dit que, tant qu’à com­men­cer, pour­quoi ne pas ra­con­ter une his­toire qui res­semble à la mienne », af­firme M. Cyr.

Le per­son­nage prin­ci­pal est Norm. « Il a fait une éton­nante dé­cou­verte en phy­sique et es­père qu’il va pou­voir en­fin sor­tir de la zone des ex­clus, dé­crit l’au­teur de 52 ans. Mais on s’en doute, les obs­tacles se­ront nom­breux sur le che­min me­nant à la réus­site. »

Les thèmes que l’on y re­trouve sont axés sur le com­bat quo­ti­dien de la vie, de la mar­gi­na­li­té, de cette vie fré­né­tique que l’on re­trouve tout par­ti­cu­liè­re­ment au centre- ville. La ca­dence de son écri­ture est, se­lon ses dires, ryth­mée par la mu­sique tech­no qu’il écoute lors­qu’il ré­dige.

« Ma pé­riode au centre-ville m’a beau­coup ins­pi­ré. J’ai ren­con­tré beau­coup de gens, dit ce­lui qui a ha­bi­té au coin de la rue Saint-De­nis et du bou­le­vard Re­né-Lé­vesque une dou­zaine d’an­nées. C’est un mi­lieu sti­mu­lant. »

Ses ins­pi­ra­tions sont di­verses. Si l’écri­vain fran­çais Pierre Rey ( Le Grec) est un mo­dèle pour lui, les Qué­bé­cois Mi­chel Trem­blay et Yves Thé­riault ont aus­si in­fluen­cé son écri­ture.

Il a ter­mi­né son ro­man en 2011. « C’était un vieux rêve. J’ai re­com­men­cé quatre fois, di­til. Je peux vrai­ment dire que je suis content de ce que j’ai écrit, car ça m’a pris 10 ans. La marche est haute entre le mo­ment où on dé­cide d’écrire et le mo­ment de pu­blier. »

S’il a dé­ci­dé d’of­frir son livre en ver­sion in­té­grale sur In­ter­net, c’est en grande par­tie parce qu’il n’a pas réus­si à ac­cro­cher l’un des édi­teurs qu’il a abor­dé. « C’est très rare qu’on va pu­blier un nou­vel au­teur chez un édi­teur bien éta­bli », fait-il re­mar­quer, lui qui a choi­si d’op­ter pour un pseu­do­nyme parce que « ça fait ar­tiste ».

Une seule mai­son d’édi­tion s’est in­té­res­sée sé­rieu­se­ment à son ro­man. Ba­sée à Ot­ta­wa, celle-ci a tou­te­fois fait faillite avant de me­ner le pro­jet à terme. Il es­père au­jourd’hui se faire connaître sur la toile avant de pou­voir vendre un se­cond ou­vrage en for­mat pa­pier.

Ori­gi­naire de Qué­bec, M. Ci­mon a gran­di dans le nord de Mon­tréal. Bien qu’il ait eu du suc­cès à l’école se­con­daire, il ne se des­ti­nait pas pour de grandes études. Il a donc ac­cu­mu­lé les pe­tits bou­lots pen­dant 12 ans avant de re­ve­nir sur les bancs d’école. Mais pour très peu de temps.

« Je suis re­ve­nu et je suis al­lé faire une pre­mière an­née d’études col­lé­giales au cé­gep de Ro­se­mont », in­dique-t-il. Étu­diant en psy­cho­lo­gie, il dé­cide de tout aban­don­ner en rai­son de la lon­gueur des études qui l’at­tendent. Il re­tourne donc à ses pe­tits bou­lots.

« J’ai été sur­tout peintre en bâ­ti­ment. Mais j’ai aus­si tra­vaillé sur les taxis. J’ai fait des tas d’em­plois. J’ai aus­si tra­vaillé sur les che­mins de fer. Ce sont toutes des ex­pé­riences qui t’ap­prennent des choses. »

Le livre de M. Cyr est dis­po­nible à l’adresse sui­vante : yves­cy­ren­ligne.jim­do.fr.

(Pho­to : Pa­trick Des­champs)

Yves Cyr a lu une ving­taine d’au­teurs ma­jeurs avant de se lan­cer dans l’écri­ture de son pre­mier ro­man.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.