Une vi­tesse li­mite qui tient compte de la réa­li­té

L'Informateur - - GRANDS DOSSIERS - Be­noit Cha­rette

Dans les ré­cents mois, plu­sieurs pays et États amé­ri­cains ont évo­qué ou­ver­te­ment la pos­si­bi­li­té d’aug­men­ter les li­mites de vi­tesse sur les au­to­routes. Un pre­mier exemple : l’An­gle­terre ré­flé­chit au re­lè­ve­ment de la li­mi­ta­tion sur au­to­route, de 70 mph à 80 mph (de 112 km/h à 128 km/h), dès 2013. La pro­po­si­tion a été faite dans un texte pré­sen­té par Phi­lip Ham­mond, se­cré­taire aux Trans­ports. Une pro­po­si­tion qui dé­coule d’un constat de M Ham­mond : plus de la moi­tié des usa­gers de la route bri­tan­niques dé­pas­sant la li­mite ac­tuel­le­ment fixée, le se­cré­taire juge qu’il se­rait ju­di­cieux de la re­le­ver. Il avance aus­si le fait que de­puis 1965, an­née de la mise en place de cette li­mite, la mor­ta­li­té a bais­sé de 75%. Mais l’ar­gu­ment prin­ci­pal étonne. si­tion. Rap­pe­lons que le Da­ne­mark et l’Ita­lie ont aus­si re­vu leurs li­mites à la hausse aus­si, au­to­ri­sant res­pec­ti­ve­ment le 130 et le 150 km/h sur au­to­route.

Pen­dant ce temps, Le Texas aug­mente sa li­mite à 80mph (130 km/h), l’Io­wa et l’In­dia­na à 70mph (113 km/h). L’ex­pé­rience du Mon­ta­na ayant mar­qué les es­prits. Cet État avait entre 1995 et 1999 sup­pri­mé ses li­mi­ta­tions de vi­tesse sur au­to­route de jour, en pas­sant la “rea­son­nable and pru­dent law”. Contre toute at­tente, cette me­sure a fait chu­ter le nombre de morts de ma­nière spec­ta­cu­laire, at­tei­gnant un chiffre his­to­ri­que­ment bas.

Hé­las, la Cour Su­prême a dé­cla­ré cette loi an­ti­cons­ti­tu­tion­nelle, et en 1999, on a ré­ins­tau­ré les li­mites de vi­tesse. Ré­sul­tat, le nombre de morts est re­par­ti à la hausse! De 101 morts sur les 12 der­niers mois de vi­tesse libre, on est pas­sé à 143 sur les 12 sui­vants...

Chez nous, pen­dant ce temps les li­mites de vi­tesse sont pas­sées des milles à l’heure au km/h à la fin des an­nées 70. De­puis ce temps, nous sommes li­mi­tés à 100 km/h. Pour­tant, la moyenne de vi­tesse sur les au­to­routes du Qué­bec se si­tue entre 115 et 120 km. Cette vi­tesse est de­puis long­temps to­lé­rée. Alors, pour­quoi ne pas tout sim­ple­ment faire comme les An­glais en ad­met­tant cette réa­li­té pour aug­men­ter la vi­tesse à 120 km/h? Je vois dé­jà les gar­diens de la bonne conscience col­lec­tive s’in­sur­ger contre une telle hausse in­vo­quant les risques d’ac­ci­dent plus éle­vés. Pour­tant en Al­le­magne, où il existe en­core plu­sieurs tron­çons d’au­to­route sans li­mites de vi­tesse, le taux de mor­ta­li­té n’est pas plus éle­vé qu’ailleurs sur les routes en Eu­rope. Il y au­ra aus­si les éco­lo­gistes pour nous dire qu’une vi­tesse moyenne plus éle­vée va aug­men­ter la consom­ma­tion en car­bu­rant. Ce n’est pas faux, mais comme nous l’avons men­tion­né plus haut, la vi­tesse moyenne sur l’au­to­route se si­tue dé­jà entre 115 et 120 km/h.

Le meilleur bi­lan rou­tier de l’an­née en 2010

487 per­sonnes sont mortes sur les routes du Qué­bec en 2010, ce qui consti­tue le meilleur bi­lan du genre de­puis plus de 60 ans. Ce bi­lan n’est pas le ré­sul­tat d’une meilleure conduite des au­to­mo­bi­listes. Il y a tou­jours une sur­re­pré­sen­ta­tion des jeunes. Ce qu’il faut re­te­nir c’est sur­tout que les vé­hi­cules sont très sé­cu­ri­taires. Aux fins d’exemple, en 1973, 2209 per­sonnes ont trou­vé la mort sur les routes du Qué­bec. Il y avait à l’époque un peu plus de 2 265 000 vé­hi­cules sur la route. En 2010, il y a près de 6 000 000 mil­lions de vé­hi­cules lé­gers sur la route au Qué­bec et 487 dé­cès. C’est donc quatre fois moins de dé­cès pour plus du double des voi­tures. Les voi­tures sont donc beau­coup mieux construites. Le 55 milles à l’heure des an­nées 70 n’est plus re­pré­sen­ta­tif de la réa­li­té au­to­mo­bile d’au­jourd’hui. Ce­la ne veut pas dire que l’on doit rou­ler en fou, mais le Qué­bec pour­rait à tout le moins se mettre au dia­pa­son avec l’Eu­rope qui au­to­rise des li­mites de 120 à 130 km/h dans la ma­jo­ri­té des pays membres de la com­mu­nau­té eu­ro­péenne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.