Bud­get équi­li­bré pour le club aqua­tique

L'Informateur - - VIE DE QUARTIER - Au­drey Gau­thier au­drey.gau­thier@trans­con­ti­nen­tal.ca

Le club aqua­tique de Ri­vière- des- Prai­ries (CARP) a ter­mi­né l’an­née avec un bud­get équi­li­bré, mal­gré des com­pres­sions fi­nan­cières de l’ordre de 30 000 $.

« Nous avons eu 30 000 $ de moins cette an­née que par le pas­sé. Pour par­ve­nir à clore notre bud­get sans dé­fi­cit, nous avons mieux géré nos dé­penses. Nous avons joué ser­ré, mais on a réus­si à pas­ser à tra­vers », ex­plique Luc Boi­vin, en­traî­neur en chef du CARP.

Une des causes de cette baisse de re­ve­nus est la fer­me­ture du club pen­dant 12 mois au cours des deux der­nières an­nées. « Les ré­no­va­tions faites à la pis­cine nous ont beau­coup nui pour ce qui est des ins­crip­tions. Nous avons gar­dé en­vi­ron 80 % de nos ins­crits du cô­té ré­créa­tif. C’est au ni­veau de la com­pé­ti­tion qu’on en a le plus per­du. Nous sommes à 50 % de notre ca­pa­ci­té. Nous avions 70 jeunes ins­crits en natation en 2010. Cette an­née, nous n’en avons que 34 », af­firme-t-il.

Pour ré­duire ses dé­penses, le club aqua­tique a, entre autres, di­mi­nué le mon­tant al­loué au dé­ve­lop­pe­ment spor­tif. « Lorsque nos ath­lètes vont à des com­pé­ti­tions, ils doivent dé­bour­ser un mon­tant pour le voya­ge­ment, l’hé­ber­ge­ment, l’ins­crip­tion, etc. Avant nous avions un fonds pour les ai­der. Cette an­née, nous n’avions que peu d’ar­gent pour eux », avoue M. Boi­vin.

L’aug­men­ta­tion de la co­ti­sa­tion n’a pas été en­vi­sa­gée par l’en­traî­neur. « Nous n’avons pas aug­men­té la co­ti­sa­tion, mais nous l’avons mis à jour. Nous avions des cours de natation de 55 mi­nutes qui coû­taient le même prix qu’un cours de plon­geon de 90 mi­nutes. On ne com­pre­nait pas cette si­tua­tion. Nous avons alors ajus­té les coûts pour que ce soit plus équi­table. »

Mal­gré la baisse d’ins­crip­tions, M. Boi­vin reste confiant. « Il y a tou­jours des cycles dans le sport. Avoir 70 ins­crits dans un pro­gramme, c’est très éle­vé. Nous sommes pré­sen­te­ment dans un creux de vague. On se pré­pare à re­mon­ter celle-ci et à re­com­men­cer à sur­fer », sou­ligne-t-il.

L’ave­nir

Le dé­ve­lop­pe­ment spor­tif à Ri­viè­redes-Prai­ries est la prio­ri­té du club aqua­tique.

« Notre ob­jec­tif est que nos cinq dis­ci­plines fonc­tionnent bien. Il y a six ans, on avait mis l’ac­cent sur la natation. Cette an­née, nous al­lons conso­li­der nos pro­grammes de plon­geon et de nage syn­chro­ni­sée. À moyen terme, nous vou­lons tra­vailler sur le wa­ter-po­lo. Nous vou­lons aus­si dé­ve­lop­per un pro­gramme de sau­ve­tage spor­tif », an­nonce M. Boi­vin.

Pour ar­ri­ver à se dé­ve­lop­per, le CARP a un grand be­soin d’ins­tal­la­tions. « Nous par­ta­geons les lieux avec l’école se­con­daire Jean-Grou. Nous n’avons ac­cès à la pis­cine qu’à par­tir de 15 h 30 en se­maine. Cette si­tua­tion li­mite la dis­po­ni­bi­li­té. Si nous avions une deuxième plage ho­raire, nous pour­rions of­frir da­van­tage de cours aux aî­nés et aux fa­milles, par exemple. C’est un be­soin criant », sou­tient-il.

« C’est un tra­vail de longue ha­leine. Nous sa­vons que le bud­get de l’ar­ron­dis­se­ment est dé­jà ser­ré, mais il y a des so­lu­tions. Tout est pos­sible », ad­met M. Boi­vin.

(Pho­to : gra­cieu­se­té)

L'en­traî­neur en chef Luc Boi­vin a in­vi­té l’ath­lète Krys­ti­na Alog­bo au lan­ce­ment du 25e an­ni­ver­saire du club aqua­tique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.