« Le gros évé­ne­ment de notre sai­son »

L'Informateur - - SPORTS - Au­drey Gau­thier au­drey.gau­thier@trans­con­ti­nen­tal.ca

L’un des grands évé­ne­ments de l’an­née pour le club de pa­ti­nage ar­tis­tique de Ri­vière-desP­rai­ries (CPARDP) est à nos portes. Près de 500 pa­ti­neurs vont par­ti­ci­per à la com­pé­ti­tion in­vi­ta­tion Ri­vière-des-Prai­ries 2011, du 9 au 11 dé­cembre, à l’aré­na Re­né-Mas­son.

« Outre notre re­vue de l’an­née, cette ren­contre est un grand mo­ment de notre sai­son. Nous avons des pa­ti­neurs qui viennent de la grande ré­gion de Mon­tréal, de Re­pen­ti­gny, de Ter­re­bonne, de la Mau­ri­cie et même de l’Ou­taouais », dé­voile Gilles Ga­mache, pré­sident du club et or­ga­ni­sa­teur de la com­pé­ti­tion.

Ce ren­dez-vous per­met aux ath­lètes de se pra­ti­quer avant les cham­pion­nats de jan­vier. « Les pa­ti­neurs de com­pé­ti­tions viennent à Ri­vière-des-Prai­ries pour s’éva­luer avant les Jeux du Qué­bec ou les Jeux de la par­ti­ci­pa­tion. Pour ceux qui ne vont pas aux épreuves pro­vin­ciales ou na­tio­nales, c’est sou­vent leur seule com­pé­ti­tion de l’an­née », af­firme M. Ga­mache.

En plus d’être utile pour les ath­lètes, cet évé­ne­ment est aus­si bé­né­fique pour le club. « C’est une cam­pagne de fi­nan­ce­ment pour notre or­ga­ni­sa­tion. Grâce aux bé­né­voles, nous réus­sis­sons à amas­ser un cer­tain mon­tant qui nous per­met de vivre tout au long de la sai­son », ex­plique-t-il.

Pour at­ti­rer da­van­tage de pa­ti­neurs de com­pé­ti­tion, le club a chan­gé sa mé­thode de no­ta­tion. « Nous uti­li­sons la nou­velle mé­thode de no­ta­tion par or­di­na­teur dans les com­pé­ti­tions. Les ath­lètes sont alors plus in­té­res­sés par notre évé­ne­ment, car ils ont une meilleure idée d’où ils se si­tuent. Nous sommes pas­sés de 10 pa­ti­neurs à en­vi­ron 60 en trois ans », dé­voile-t-il.

Tou­te­fois, cette mé­thode ne se­ra pas uti­li­sée dans les ca­té­go­ries ré­créa­tives. « Le sys­tème se­ra uti­li­sé le di­manche pour les jeunes de com­pé­ti­tion. J’es­père que cette fa­çon de ju­ger se­ra aus­si em­ployée pour les pa­ti­neurs plus ré­créa­tifs pour la pro­chaine édi­tion, car ils pro­gressent mieux par la suite » , es­time M. Ga­mache.

De­puis le mois de fé­vrier, M. Ga­mache s’af­faire à or­ga­ni­ser cet évé­ne­ment. « C’est beau­coup de tra­vail. J’ai quel­qu’un pour m’ai­der, mais dans les der­niers droits c’est très érein­tant. Je mets en­vi­ron 50 heures par se­maine sur cette com­pé­ti­tion seu­le­ment », avoue le pré­sident.

(Pho­to : Pa­co­pho­to.ca)

Les points ré­col­tés lors de la com­pé­ti­tion in­vi­ta­tion per­met­tront à cer­tains ath­lètes d’ob­te­nir des so­los lors de la re­vue de l’an­née.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.