Bos­co... vibre!

L'Informateur - - LA UNE - Sa­muelLe­duc- Fre­nette

Une foule de jeunes du quar­tier Ri­vière-desP­rai­ries, qui sont à peu près tous liés de près ou de loin aux ar­ti­sans du ca­fé Le Spot, ont vi­bré au son de Fly High En­ter­tain­ment, une en­tre­prise qui offre des pres­ta­tions de chant, de danse et de man­ne­qui­nat, le ven­dre­di 16 dé­cembre dans le pa­villon prin­ci­pal de Bos­co­ville 2000.

L’évé­ne­ment, bap­ti­sé Uto­piXion—mot is­su de la contrac­tion d’uto­pie, de la lettre x et du pro­nom on—, a re­grou­pé plu­sieurs ar­tistes lo­caux for­més par Fly High En­ter­tain­ment.

Sur la mu­sique d’un DJ, la foule a ap­plau­di les dif­fé­rents chan­teurs qui se sont suc­cé­dé sur la scène. Des dan­seurs les ont ac­com­pa­gnés, sou­le­vant cette même foule par leurs contor­sions et leurs ara­besques.

La so­cié­té, qui existe de­puis trois ans, mais qui fi­gure au re­gistre des en­tre­prises de­puis un mois seule­ment, s’est don­née comme man­dat d’of­frir des ser­vices à la com­mu­nau­té en ma­tière d’or­ga­ni­sa­tion d’évé­ne­ments.

C’est d’ailleurs elle qui avait or­ga­ni­sé le spec­tacle de clô­ture du ca­fé Le Spot, à la fin du mois de sep­tembre.

« Par­tout où on peut mettre de la danse pour ani­mer, di­ver­tir, on est là, af­firme Fa­bio­la Dieu­vé, pré­si­dente et fon­da­trice de Fly High En­ter­tain­ment. On est vrai­ment po­ly­va­lents et ce qu’on fait, c’est es­sayer d’échan­ger en­semble. »

Échan­ger en met­tant à pro­fit les ta­lents des jeunes de Ri­vière-des-Prai­ries, un quar­tier pour le­quel elle s’est prise d’af­fec­tion au point de vou­loir éta­blir des ponts du­rables avec des or­ga­nismes comme le ca­fé Le Spot.

« C’est là qu’on a bâ­ti notre clien­tèle, men­tionne Ch­ris­to­pher Exorphe, le plus fi­dèle col­la­bo­ra­teur de Mme Dieu­vé, en par­lant du quar­tier. Ce que j’aime, c’est vrai­ment le support que les gens nous donnent. »

« On a la même vi­sion. On s’est mis en­semble. On va mon­ter en­semble », ad­met Mme Dieu­vé en par­lant de son par­te­na­riat avec le ca­fé Le Spot.

En plus d’un vo­let sur l’or­ga­ni­sa­tion d’évé­ne­ments et d’un autre sur la danse, Fly High En­ter­tain­ment veut ame­ner de jeunes Prai­ri­vois sans ex­pé­rience à mon­ter leurs propres spec­tacles. C’est dans ce der­nier vo­let que ré­side ce par­te­na­riat.

Du cô­té des membres du ca­fé Le Spot, on se dit en­chan­té par cette nou­velle col­la­bo­ra­tion.

« Je pense qu’il y a un at­ta­che­ment qui s’est créé ici parce que toute la troupe vient de Ri­vière- des- Prai­ries, in­dique Do­na­lis­sa Tous­saint, agente de dé­ve­lop­pe­ment à Bos­co­ville 2000. Dans la pro­chaine an­née, il va y avoir des évé­ne­ments faits par Fly High seul et des évé­ne­ments faits par le ca­fé Le Spot seul.

« C’est vrai­ment un ma­riage des deux ex­per­tises et des deux éner­gies. »

Le ca­fé Le Spot, de re­tour l’an pro­chain?

Tout in­dique que le Ca­fé Le Spot n’en était pas à sa der­nière édi­tion. Les com­men­taires de la clien­tèle du lieu de di­ver­tis­se­ment et de so­cia­li­sa­tion pour les 18 à 25 ans sont plu­tôt po­si­tifs. Rap­pe­lons que Bos­co­ville 2000 a of­fert aux jeunes du quar­tier un étage de l’un de ses pa­villons afin d’y amé­na­ger des salles de danse, d’in­for­ma­tique, de ci­né­ma et un sa­lon. Le ca­fé Le Spot a été en ser­vice tout l’été.

À quand un ca­fé Le Spot pen­dant toute l’an­née?

(Pho­to :Pa­trick Des­champs)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.