Une an­née dé­ter­mi­nante pour une coop d’ha­bi­ta­tion

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Sa­muel Le­duc-Fre­nette

De­puis la jour­née mondiale de l’ha­bi­tat or­ga­ni­sée à Ri­vière-des-Prai­ries en 2008, les or­ga­nismes du quar­tier ont dé­ci­dé de se concer­ter afin de mettre sur pied un pro­jet de co­opé­ra­tive d’ha­bi­ta­tion dans le quar­tier. Ani­cet Ndayi­shi­miye, di­rec­teur de l’or­ga­nisme de sou­tien aux lo­ca­taires In­fo­lo­gis de l’Est de l’île de Mon­tréal, rap­pelle pour­quoi 2012 se­ra une an­née cri­tique pour l’exé­cu­tion de ce pro­jet.

De­puis trois ans, M. Ndayi­shi­miye et les or­ga­nismes du quar­tier es­saient de trou­ver du sou­tien dans leur pro­jet de construc­tion de 60 lo­ge­ments sur le bou­le­vard Ro­dolphe-For­get, entre les bou­le­vards Mau­rice-Du­ples­sis et Per­ras.

« Il y a un dé­fi­cit en ma­tière de lo­ge­ment so­cial dans le quar­tier Ri­vière- des- Prai­ries com­pa­ra­ti­ve­ment aux autres quar­tiers de Mon­tréal », ré­pète-t-il in­las­sa­ble­ment.

Il rap­pelle que la Ville de Mon­tréal, qui dit pour­tant se pré­oc­cu­per de bien lo­ger les mé­nages, né­glige le quar­tier.

« Ç’a pas de bon sens quand même qu’il y ait deux opé­ra­tions de 5000 lo­ge­ments et que rien n’a été fait à Ri­vière-des-Prai­ries », rap­pelle-t-il en ré­fé­rence au pro­gramme Opé­ra­tion 5000 lo­ge­ments de la Ville-centre vi­sant à construire, en trois ans, des lo­ge­ments so­ciaux ou co­opé­ra­tifs à moindres coûts.

Si le ter­rain qu’il convoite ap­par­tient à la Ville, c’est par l’ar­ron­dis­se­ment qu’il a es­sayé d’al­ler cher­cher ses ap­puis. Mais en vain. Du moins, pas avant l’ar­ri­vée en place de la mai­resse de l’ar­ron­dis­se­ment Chan­tal Rou­leau

« Le maire de l’époque, M. [ Cos­mo] Ma­cio­cia, était sur le co­mi­té exé­cu­tif à la Ville de Mon­tréal. C’est lui qui était res­pon­sable de l’ha­bi­ta­tion à la Ville-centre, re­late-t-il. Lui, il nous di­sait que s’il n’y a pas eu de dé­ve­lop­pe­ment dans Ri­vière-des-Prai­ries, c’est parce qu’il n’y a ja­mais eu de de­mandes. » Or, c’est to­ta­le­ment faux, ré­plique M. Ndayi­shi­miye.

Se­lon ce qu’il sou­te­nait dans une pro­po­si­tion sou­mise au con­seil d’ar­ron­dis­se­ment de juin 2011, 653 mé­nages de Ri­vière- desP­rai­ries—Pointe-aux-Trembles étaient ins­crits sur la liste d’at­tente pour ac­cé­der à une ha­bi­ta­tion à loyer mo­dique (HLM) en 2010.

Le vent a tour­né avec l’ar­ri­vée de Mme Rou­leau, après la dé­mis­sion de Joe Ma­gri, le 6 juin 2010. Dans une lettre en­voyée à la Di­rec­tion de l’ha­bi­ta­tion le 8 juillet 2011, elle rap­pelle que l’ob­jec­tif de son plan d’ac­tion fa­mi­liale est « D’Éta­blir (sic) une stra­té­gie de dé­ve­lop­pe­ment ré­si­den­tiel des ter­rains ap­par- te­nant à la Ville en pre­nant en compte la pré­oc­cu­pa­tion fa­mi­liale et pour les pa­rents ».

Elle s’en­gage donc à ap­puyer la vente par la Ville du ter­rain convoi­té. « L’ar­ron­dis­se­ment a adop­té une pro­po­si­tion de­man­dant à la Ville­centre de faire des ré­serves fon­cières pour le dé­ve­lop­pe­ment de lo­ge­ment so­cial », men­tionne-t-il.

M. Ndayi­shi­miye sou­tient que Mon­tréal de­vrait le vendre à 75 % de sa va­leur réelle et non se­lon la va­leur mar­chande.

CPE et coop d’ha­bi­ta­tion

Le pro­jet, qui a été re­je­té une pre­mière fois par la Ville-centre, se­ra re­pré­sen­té en 2012. Une an­née cri­tique, se­lon M. Ndayi­shi­miye.

En ef­fet, le co­mi­té lo­ge­ment de Ri­vière-desP­rai­ries désire éta­blir un par­te­na­riat avec un centre de la pe­tite en­fance (CPE) afin d’ob­te­nir plus de chances de concré­ti­ser son pro­jet.

Sauf qu’un CPE qui vou­drait ac­croître son nombre de places dis­po­nibles pour les en­fants et ain­si an­nexer de nou­veaux lo­caux doit en faire la de­mande tous les cinq ans.

« Le gou­ver­ne­ment pri­vi­lé­gie les CPE exis­tants, qui veulent une deuxième phase, une troi­sième phase, dit-il. Alors, nous, la pres­sion qu’on es­saie de faire ac­tuel­le­ment, on dit c’est main­te­nant ou ja­mais. »

Ce type d’as­so­cia­tion pour­rait aus­si fa­vo­ri­ser les fa­milles qui dé­si­rent trou­ver des places en gar­de­rie pour leur pro­gé­ni­ture.

Le co­mi­té lo­ge­ment, for­mé d'or­ga­nismes du quar­tier, veut aus­si prendre part au pro­gramme Ac­cèsLo­gis Qué­bec de la So­cié­té d’ha­bi­ta­tion du Qué­bec (SHQ). Fa­vo­ri­sant le concept de « mixi­té so­ciale », le pro­gramme offre de sub­ven­tion­ner 50 % des lo­ge­ments construits, en fonc­tion de re­ve­nu de ses oc­cu­pants.

Mais le temps presse. « Le CPE est ac­tuel­le­ment en ap­pel d’offres, pré­vient M. Ndayi­shi­miye. Ils ont jus­qu’au mois de fé­vrier. »

(Pho­to : Pa­trick Des­champs)

C’est sur un ter­rain va­cant si­tué sur le bou­le­vard Ro­dolphe-For­get entre les bou­le­vards Per­ras et Mau­rice-Du­ples­sis que le co­mi­té lo­ge­ment pro­jette de construire soixante uni­tés d’ha­bi­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.