Le pas­sé est l’ave­nir ga­rant de

L'Informateur - - VIE DE QUARTIER - Be­noit Cha­rette

Les gens de ma gé­né­ra­tion (plus de 45 ans) se sou­viennent tous de la pre­mière Volks GTi qui avait ame­né le plai­sir de conduire. Avec le re­cul, cette voi­ture n’était pas très puis­sante, mais ad­mi­ra­ble­ment ma­niable et sur­tout très lé­gère. À moins de 1000 ki­los, son équi­libre et sa prise en main ren­daient la voi­ture très agréable à conduire. La GTi d’au­jourd’hui a presque le double de puis­sance, mais aus­si le double du poids et ce sur­plus de ki­los han­di­cape en par­tie le plai­sir de conduire. La Gti est un exemple par­mi d’autres, nous pour­rions ain­si ci­ter en exemple bon nombre de spor­tives qui se sont em­bour­geoi­sées de­puis 20 ans et qui ont lais­sé au pas­sage une par­tie de plai­sir de conduire der­rière eux Mais il y a de bonnes nou­velles à l’ho­ri­zon Dans un ef­fort concer­té pour consom­mer moins de car­bu­rant, les construc­teurs ex­plorent de plus en plus l’uti­li­sa­tion de ma­té­riaux lé­gers pour en­trer dans la fa­bri­ca­tion des vé­hi­cules. Ain­si, des al­liages de su­per acier plus lé­ger ont vu le jour. Au­di uti­lise de plus en plus l’alu­mi­nium pour ses vé­hi­cules à grand volume et la fibre de car­bone pour les mo­dèles haut de gamme. Plus un modèle est lé­ger, moins il consomme. On voit aus­si une ré­vo­lu­tion mo­teur. Les tur­bos re­viennent avec rage par­tout dans le monde au­to­mo­bile. La cy­lin­dré di­mi­nue, mais pas la puis­sance grâce à des com­pres­seurs vo­lu­mé­triques ou des tur­bos. De­puis plus de 20 ans, la men­ta­li­té gé­né­rale était de com­battre le sur­plus de poids par l’ajout de puis­sance en aug­men­tant sim­ple­ment la cy­lin­drée des mé­ca­niques. De toute ma­nière, le car­bu­rant était peu dis­pen­dieux et la mé­thode pour y ar­ri­ver peu coû­teuse. Un nou­veau plai­sir de conduire à l’ho­ri­zon Avec la fin de la course aux ar­me­ments comme on la connaît, c’est-à-dire le plus de puis­sance brute pos­sible, va naître une autre course, celle du meilleur rap­port poids/puis­sance sur le mar­ché. Beau­coup de construc­teurs re­viennent à la base du pro­blème et ceux qui pré­voient la fin du plai­sir de conduire se trompent. L’in­dus­trie au­to­mo­bile ne peut se pas­ser de son plus puis­sant ar­gu­ment de vente, elle trou­ve­ra dans l’ad­ver­si­té une ma­nière de re­mettre le plai­sir de conduire au goût du jour. Toyo­ta et Su­ba­ru pré­sentent un bel exemple La so­phis­ti­ca­tion in­ces­sante des voi­tures sport fait en sorte que c’est main­te­nant l’élec­tro­nique qui do­mine et non le pi­lote. Les sus­pen­sions

Suite page sui­vante »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.