Tout sur le dé­nei­ge­ment

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Simon Bous­quet

Quand il y a une forte tem­pête, comme celle qui est tom­bée le 24 fé­vrier der­nier, plus de 300 tra­vailleurs s’af­fairent à en­le­ver la neige sur les 380 km de rues, dont 40 km de voies prin­ci­pales, et les 455 km de trot­toirs de l’ar­ron­dis­se­ment Ri­vière-des-prai­ries–poin­teaux-trembles.

Lors­qu’une grande bor­dée de neige tombe, les équipes de dé­nei­ge­ment se mettent sur le pied d’alerte, mais « il faut lais­ser le temps aux ci­toyens d’ar­ri­ver de tra­vailler puis de vi­der les en­trées avant de com­men­cer l’opé­ra­tion de dé­nei­ge­ment, si­non les tas de neiges restent là », confie le di­rec­teur des travaux pu­blics de l’ar­ron­dis­se­ment, Gaë­tan Bé­gin.

Si on an­nonce du ver­glas, les dé­lais sont plus courts. Avant même que les pre­mières pré­ci­pi­ta­tions touchent le sol, les équipes de dé­gla­çages sont prêtes à in­ter­ve­nir.

Bien que la réa­li­té ne soit pas la même d’un ar­ron­dis­se­ment à l’autre, une chose de­meure. Lors­qu’il tombe moins de 20 cen­ti­mètres de neige, les équipes ont 72 heures à par­tir du pre­mier flo­con pour tout en­le­ver; lorsque c’est entre 20 et 25 cen­ti­mètres, ils ont 84 heures et lorsque c’est plus de 25 cen­ti­mètres, le dé­lai est de 96 heures. Les ar­tères prin­ci­pales doivent être faites dans les 24 pre­mières heures.

La prio­ri­té est mise sur les ar­tères prin­ci­pales, soit les rues Notre-dame et Sher­brooke, ain­si que la por­tion du bou­le­vard Hen­riBou­ras­sa si­tué à l’ouest de l’au­to­route 25. Les en­tre­pre­neurs ont 24 heures pour dé­ga­ger ces rues, tout en se co­or­don­nant pour évi­ter de ra­len­tir le tra­fic.

L’ar­ron­dis­se­ment a l’un des coûts de dé­nei­ge­ment les plus bas de Mon­tréal, consi­dère M. Bé­gin. Ce­la s’ex­plique par les ca­rac­té­ris­tiques avan­ta­geuses de ce­lui-ci, no­tam­ment l’exis­tence d’un dé­pôt à neige sur son ter­ri­toire et de deux autres dé­pôts à proxi­mi­té. Les coûts de char­ge­ment pour l’ar­ron­dis­se­ment sont d’en­vi­ron 17 $ par cen­ti­mètres, mul­ti­pliés par le nombre de ki­lo­mètres.

Main­te­nant que l’hi­ver tire à sa fin, les équipes de cols bleus s’af­fai­re­ront bien­tôt à dé­ga­ger la glace des pui­sards, en pré­vi­sion de la fonte des neiges.

(Pho­to: Pa­trick Des­champs)

Chasse-neige uti­li­sé à Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.