Lan­ce­ment de Scène Ma­rie-Vic

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Sa­muel Le­duc-Fre­nette

La salle Dé­si­lets est non seule­ment la salle de spec­tacle du cé­gep Ma­rie-Vic­to­rin, mais aus­si la plus grande dans l’est de la ville, avec ses 715 places as­sises. Bien qu’elle soit uti­li­sée en grande par­tie par les cé­gé­piens, Mo­ham­med Bou­hafs, son di­rec­teur gé­né­ral et ar­tis­tique, vise à y créer un pôle d’ex­cel­lence pour les ar­tistes émer­gents.

La Scène Ma­rie-Vic, qui est le nom de la nou­velle pro­gram­ma­tion de cette salle et de sa pe­tite soeur, le Rond-Point (140 places), fait dé­sor­mais place à une pa­no­plie de spec­tacles in­ti­mistes et no­va­teurs.

Mal­gré la grève étu­diante, qui a fait en sorte de re­por­ter les trois pre­miers spec­tacles de la pro­gram­ma­tion, M. Bou­hafs a an­non­cé der­niè­re­ment en grande pompe le chan­ge­ment (ou le re­nou­vel­le­ment) de la vo­ca­tion de la salle Dé­si­lets.

« Nous au­rons l’am­bi­tion chaque an­née d’of­frir une ving­taine de spec­tacles, confirme M. Bou­hafs. [La pro­gram­ma­tion] ré­pond à un be­soin criant et évident qui nous a été for­mu­lé par les étu­diants. » Pour la fin de l’hi­ver et le prin­temps, ce sont dix spec­tacles qui ont été pro­gram­més. L’au­tomne pro­chain de­vrait éga­le­ment avoir son lot d’évé­ne­ments ar­tis­tiques.

Le di­rec­teur gé­né­ral, en poste de­puis quelques mois seule­ment, ne cache pas qu’il veut avant tout of­frir des spec­tacles aux étu­diants et aux jeunes du quar­tier. Les écoles se­con­daires de Mon­tréal-Nord, qui sont si­tuées à quelques jets de pierre du cé­gep, ont un bon bas­sin de spec­ta­teurs po­ten­tiels.

« L’ob­jec­tif pre­mier de cette pro­gram­ma­tion est d’of­frir des spec­tacles à la clien­tèle étu­diante », dit-il. Ce­la dit, il croit aus­si que la salle Dé­si­lets a un rôle à jouer dans la dif­fu­sion de la culture au­près des ci­toyens de l’est de la ville. « C’est une salle qui a la vo­lon­té de s’im­bri­quer dans une dy­na­mique com­mu­nau­taire », spé­ci­fie-t-il.

De grandes am­bi­tions

« C’est une salle qui ne rem­plis­sait pas sa vo­ca­tion pre­mière », es­time M. Bou­hafs. Ce der­nier veut faire de sa salle un chef de file en ma­tière de pro­duc­tion scé­nique.

En d’autres termes, il veut que l’ex­per­tise de son équipe bé­né­fi­cie à des pro­duc­tions de toutes sortes, que ce soit pour des ré­pé­ti­tions, des en­re­gis­tre­ments, du mon­tage, etc.

« Si on re­joint [les pro­duc­teurs], on a la ca­pa­ci­té d’en faire un vais­seau ami­ral de la culture, qui soit à la fois un ou­til de pres­tige pour le cé­gep. »

L’un des moyens de se faire connaître dans l’in­dus­trie du spec­tacle de­meure d’in­té­grer le Ré­seau Scènes. Ce der­nier re­groupe plus d’une tren­taine de salles de spec­tacle et vise à faire la pro­mo­tion des arts de la scène.

« Ça va nous per­mettre d’être vi­sibles au­près de la po­pu­la­tion et des pro­fes­sion­nels et sur­tout d’être plus cré­dibles au­près du mi­nis­tère de la Culture et de Pa­tri­moine Ca­na­da, men­tionne M. Bou­hafs. Je veux ame­ner la salle à un ni­veau de dif­fu­sion qui soit du même ordre que [les salles de] Ter­re­bonne ou L’As­somp­tion. »

Des chan­ge­ments ont dé­jà été ap­por­tés aux in­fra­struc­tures de la salle au cours des der­nières an­nées : une nou­velle billet­te­rie, un bar dans le hall d’en­trée et de nou­velles portes ont mo­der­ni­sé l’en­droit.

(Pho­to : Patrick Des­champs)

La salle Dé­si­lets se­ra un joueur ma­jeur dans le mi­lieu du spec­tacle, laisse en­tendre le di­rec­teur gé­né­ral des lieux, Mo­ham­med Bou­hafs (à gauche sur la pho­to).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.