Les Amis de l’Est à la re­cherche de fonds

L'Informateur - - VIE DE QUARTIER - Sa­muel Le­duc-Fre­nette sa­muel.le­duc-fre­nette@tc.tc

Les Amis de l’Est pour la dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle, une mai­son de ré­pit qui ac­cueille les per­sonnes at­teintes de ce type de dé­fi­cience, veulent faire plus de sor­ties et amé­lio­rer leurs ser­vices. C’est dans cette op­tique qu’ils visent à amas­ser 25 000 $ au cours d’un pre­mier « Ga­la-sou­per-dan­sant ».

« On agran­di­rait le camp [d’été de jour] », dit Sté­phane Quessy, le co­or­don­na­teur de l’or­ga­nisme. Ce sont des pa­rents et des tra­vailleurs so­ciaux qui le lui ont sug­gé­ré.

Se dé­rou­lant au­tour du 25 juin au 10 août chaque an­née, le camp d’été semble très pri­sé par les pa­rents de dé­fi­cients in­tel­lec­tuels. De 36 places, M. Quessy vou­drait le faire pas­ser à 60 places.

« Notre camp d’été est très en de­mande, mais on est li­mi­tés. Si on avait plus d’ar­gent, on pour­rait en­ga­ger plus de mo­ni­teurs. »

M. Quessy amène ses cam­peurs au Centre de la na­ture de La­val ou en croi­sière dans le Vieux-Port. Mais il ai­me­rait en faire plus.

« On veut faire des sor­ties trois fois dans l’an­née, al­ler à la ca­bane à sucre ou cueillir des pommes, par exemple. »

Les fonds amas­sés ser­vi­raient aus­si à of­frir plus de ser­vices et d’ac­ti­vi­tés à ceux qui viennent pas­ser une fin de se­maine à la mai­son de ré­pit. « On veut of­frir de meilleurs ser­vices, on vou­drait peut-être faire de la mu­si­co­thé­ra­pie. » M. Quessy parle même de zoo­thé­ra­pie.

Il vou­drait aus­si dé­pan­ner da­van­tage les pa­rents, qui ont par­fois be­soin d’un service de garde du­rant la se­maine.

Ques­tion­né à pro­pos d’un quel­conque agran­dis­se­ment de la mai­son, M. Quessy a ex­clu cette pos­si­bi­li­té.

Fi­nan­ce­ment

La cam­pagne de fi­nan­ce­ment se ba­se­ra à la fois sur les dons des par­ti­cu­liers et les com­man­dites des en­tre­prises. « On pri­vi­lé­gie les gens, les en­tre­prises de l’est de Mon­tréal », men­tionne Yann Des­Ro­siers, le res­pon­sable de l’or­ga­ni­sa­tion du Ga­la.

Ce der­nier, en­ga­gé par M. Quessy pour me­ner à terme sa pre­mière cam­pagne de fi­nan­ce­ment, es­père bien amas­ser 25 000 $ lors de cette seule soi­rée.

Pour ce faire, il a com­men­cé à sol­li­ci­ter cer­taines en­tre­prises, qui ont la pos­si­bi­li­té de payer des com­man­dites afin de s’of­frir une vi­si­bi­li­té lors de l’évé­ne­ment.

« On vise entre 300 et 500 per­sonnes dans la salle, dit-il. C’est beau­coup de tra­vail, mais on va ar­ri­ver à la réus­site de l’évé­ne­ment. »

« Si ça va bien, on va le faire chaque an­née », es­père M. Quessy. Le Ga­la au­ra lieu le 28 avril, à la salle de ré­cep­tion Re­nais­sance, sur le bou­le­vard Hen­ri-Bou­ras­sa. Chaque cou­vert coûte 125 $.

(Pho­to : Patrick Des­champs)

Yann Des­Ro­siers, de Des­Ro­siers Évé­ne­men­tiel, et Sté­phane Quessy, de l'or­ga­nisme Les Amis de l’Est pour la dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.