...20 fois

L'Informateur - - ACTUALITÉS - (S.L.-F.)

Plu­sieurs per­sonnes ont re­çu des fac­tures par la poste alors qu’elles pré­tendent ne pas avoir tra­ver­sé le pont à péage de l’au­to­route 25. Ro­méo La­bon­té, qui ha­bite le vil­lage de La Gua­de­loupe, en Beauce, en a même re­çu une ving­taine entre les mois de sep­tembre et de dé­cembre.

Pour Pierre Brien, di­rec­teur des com­mu­ni­ca­tions de Conces­sion A25, il s’agit d’un cas d’es­pèce qu’il se­rait faux de croire fré­quent.

Il ar­rive qu’une mau­vaise lec­ture in­duise les pré­po­sés de Conces­sion A25 dans l’er­reur. Si les ca­rac­tères sont ceux, en ap­pa­rence, d’une plaque qui n’existe pas, et qu’on n’ar­rive pas à vé­ri­ta­ble­ment la dé­chif­frer, au­cune fac­tu­ra­tion ne se­ra pro­duite.

Au contraire, si une mau­vaise lec­ture se pro­duit, et que les ca­rac­tères d’im­ma­tri­cu­la­tion qui ap­pa­raissent ne sont pas ceux de la voi­ture qui a vé­ri­ta­ble­ment em­prun­té le pont, mais plu­tôt ceux d’une autre per­sonne, c’est cette autre per­sonne qui re­ce­vra une fac­ture par er­reur.

Ce qui, fi­na­le­ment, au­ra été le cas, alors que le pro­prié­taire de la voi­ture avec le­quel M. La­bon­té a été confon­du ha­bite La­val…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.