Scène po­li­cière

PDQ 45

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Sa­muel Le­duc-fre­nette

Double mor­sure de chien

Deux chiens, ap­pa­rem­ment des ber­gers al­le­mands, ont at­ta­qué des pas­sants deux fois en deux jours.

La pre­mière at­taque est sur­ve­nue au coin de la 4e Ave­nue et du bou­le­vard Mau­ri­ceDu­ples­sis, le mar­di 1er mai, à 22 h 06. Un homme mar­chait en di­rec­tion de sa ré­si­dence quand deux chiens l’ont at­ta­qué.

L’homme a ten­té tant bien que mal de les re­pous­ser avec un sac qu’il avait en sa pos­ses­sion. Les deux bêtes ont tout de même réus­si à lui faire perdre l’équi­libre. Au sol, l’un d’eux l’a mor­du au bras gauche.

Un au­to­mo­bi­liste té­moin de la scène a pu faire mon­ter la vic­time à bord de son vé­hi­cule afin de le mettre à l’abri. À l’ar­ri­vée des po­li­ciers, la vic­time, la che­mise ma­cu­lée de sang, a eu droit aux pre­miers soins.

Les deux chiens ont ré­pé­té leurs at­taques le len­de­main, à 3 h 50 du ma­tin. En sor­tant de son vé­hi­cule, la se­conde vic­time a été sur­prise par les ani­maux. L’un d’eux l’a mor­du au bras gauche.

Par chance, la vic­time a pu s’iso­ler dans sa voi­ture et ap­pe­ler les po­li­ciers. Ces der­niers ont maî­tri­sé les chiens avec des col­liers adap­tés.

Vol d’or­di­na­teur et rixe

Un homme dé­si­reux de vendre son or­di­na­teur por­table a fi­ni par se battre après avoir été dé­trous­sé de son ap­pa­reil.

La vic­time a d’abord mis en vente son or­di­na­teur sur le site de vente en ligne Ki­ji­ji. Le 1er mai, une dame l’a ap­pe­lé afin de lui ache­ter son ap­pa­reil.

La vic­time s’est donc ren­due, le 3 mai vers 12 h 30, à la de­meure de la dame si­tuée dans la place Phi­lippe-le­bon. Avant d’ar­ri­ver sur place, il a contac­té cette der­nière comme conve­nu. Le ma­ri de celle-ci de­vait at­tendre le ven­deur de­vant la mai­son.

Après plu­sieurs ter­gi­ver­sa­tions, le ma­ri de la dame (qui, elle, était de­meu­rée à l’in­té­rieur) est al­lé re­ti­rer l’ar­gent man­quant au dé­pan­neur. À son re­tour, il est al­lé re­joindre le ven­deur dans sa voi­ture. Voyant que la vente n’abou­tis­sait pas, la vic­time a dé­ci­dé de par­tir. Mais avant de sor­tir de la voi­ture du ven­deur, le ma­ri l’a pous­sé et s’est em­pa­rée, en ou­vrant la porte du pas­sa­ger ar­rière, de l’ap­pa­reil. Une course dans une ruelle s’en est sui­vie.

La vic­time et le ma­ri de la dame ont fi­ni par en ve­nir aux coups. Si bien que la vic­time a réus­si à prendre le des­sus sur le vo­leur. La femme de ce der­nier est alors ar­ri­vée pour prê­ter main forte à son ma­ri.

Quelques mi­nutes plus tard, les am­bu­lan­ciers sont ar­ri­vés et ont sé­pa­ré les pu­gi­lats. L’ar­ri­vée des po­li­ciers a sui­vi. Ceux-ci ont es­cor­té le vo­leur jus­qu’à l’hô­pi­tal, après quoi ils l’ont mis en état d’ar­res­ta­tion. Quant à la dame, elle n’était plus sur les lieux de la rixe à l’ar­ri­vée des agents.

Dans un tel cas, les po­li­ciers rap­pellent qu’il vaut mieux être ac­com­pa­gné ou faire une tran­sac­tion dans un lieu pu­blic.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.