Chan­tal Rou­leau s’est mise à la danse

L'Informateur - - CULTURE - Sa­muel Le­duc-fre­nette

Pour sa pre­mière an­née d’exis­tence, Qué­bec Danse a of­fert une pro­gram­ma­tion de plus de 200 ac­ti­vi­tés gra­tuites au Qué­bec, du 23 au 29 avril. Ce nou­veau fes­ti­val mis sur pied par le Re­grou­pe­ment qué­bé­cois de la danse (RQD) en a pro­fi­té pour faire de la mai­resse de l’ar­ron­dis­se­ment Ri­vière-des-prai­ries—pointe-auxT­rembles (RDP-PAT), Chan­tal Rou­leau, l’un de ces neuf am­bas­sa­deurs.

Pour jouer son rôle plei­ne­ment, Mme Rou­leau a d’ailleurs re­çu quelques le­çons du cho­ré­graphe et di­rec­teur ar­tis­tique Emmanuel Jouthe, avec qui elle par­ta­geait le titre d’am­bas­sa­deur.

« C’était ma pre­mière Place des Arts!, lance-t-elle à la blague. Emmanuel Jouthe est vrai­ment un cho­ré­graphe hors pair. […] Il m’a ini­tié à la danse mo­derne! »

Dans une vi­déo pos­tée sur Youtube, on la voit dé­crire un cercle tout en mi­mant la si­gna­ture de son nom dans l’es­pace. Elle ré­pète l’exer­cice plu­sieurs fois, uti­li­sant tan­tôt son poi­gnet, tan­tôt son bras.

En dé­fi­ni­tive, elle est très heu­reuse d’avoir été choi­sie par le RQD. Je re­com­men­ce­rais n’im­porte quand, sou­tient-elle.

Mé­dia­tion cultu­relle

M. Jouthe n’a pas of­fert un ate­lier de danse qu’à la mai­resse. Pen­dant plu­sieurs se­maines, il a fait ré­pé­ter une soixan­taine de jeunes dans les ar­ron­dis­se­ments RDP- PAT, Mon­tréalNord, Mercier-ho­che­la­ga-mai­son­neuve et Saint-léo­nard.

De ce pro­ces­sus de mé­dia­tion cultu­relle sont nés les « Le­vers de ri­deau », pré­sen­tés dans ces ar­ron­dis­se­ments avant chaque re­pré­sen­ta­tion de Cinq hu­meurs, le spec­tacle conçu par Danse Carpe Diem, la com­pa­gnie de M. Jouthe.

« On est l’ar­ron­dis­se­ment pro­ba­ble­ment le plus ac­tif au ni­veau de la mé­dia­tion cultu­relle, s’en­or­gueillit la mai­resse. On a jus­qu’à main­te­nant 26 pro­jets qui ont été réa­li­sés de­puis 2005. Il y a près d’un mil­lion de dol­lars d’in­ves­tis­se­ments qui ont été faits dans la mé­dia­tion cultu­relle et on a en­core cette an­née plu­sieurs pro­jets. Il y a cinq nou­veaux pro­jets qui se font. »

La mé­dia­tion cultu­relle fait jus­te­ment par­tie in­té­grante de la dé­marche de M. Jouthe. « J’aime me rap­pro­cher des gens en leur pro­po­sant des ex­pé­riences, des ap­proches di­verses pour qu’ils puissent se po­si­tion­ner, vivre une ex­pé­rience par rap­port à la danse, men­tion­net-il dans la vi­déo mise en ligne.

« Donc, il y a eux, il y a mon art la danse, et moi je me place per­son­nel­le­ment entre les deux pour ten­ter de créer ce lien-là et voir si dans un futur proche et peut-être plus loin­tain ces per­sonnes- là peuvent goû­ter la danse comme j’aime la goû­ter. »

(Pho­to : Pa­trick Des­champs)

Le spec­tacle « Cinq hu­meurs » a été pré­sen­té à la salle Dé­si­lets du cé­gep Marie-victorin, le 24 avril.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.