INNOVENT DANS LEURS SER­VICES D’ORTHODONTIE

L'Informateur - - CULTURE -

De­puis plus de vingt ans, l’en­tre­prise fa­mi­liale les Centres Den­taires St-Louis offre des ser­vices pro­fes­sion­nels en san­té den­taire à la com­mu­nau­té. Les pro­prié­taires, So­phie et Ri­chard, den­tu­ro­lo­gistes de for­ma­tion, et Isa­belle, une in­fir­mière qui di­rige sa propre cli­nique en plus d’ad­mi­nis­trer celles-ci, ont re­pris les rênes de l’en­tre­prise que leur père éga­le­ment den­tu­ro­lo­giste a fon­dé en 1991.

En plus de pro­di­guer un éven­tail de soins en den­tu­ro­lo­gie et en im­plan­to­lo­gie, on y re­trouve bien en­ten­du des ser­vices d’orthodontie: la mé­thode tra­di­tion­nelle et la mé­thode ré­vo­lu­tion­naire In­vi­sa­li­gn en­core peu ré­pan­due à Mon­tréal. Il s’agit d’un ap­pa­reil qua­si­ment in­vi­sible qui a été mis au point par des or­tho­don­tistes amé­ri­cains il y a un peu plus de deux ans.

En joi­gnant l’équipe des Centres Den­taires St-Louis il y a deux mois, le den­tiste Dr Mou­naim Az­mi D.M.D, di­plô­mé en orthodontie et pa­ro­don­tie, a ap­por­té son ex­per­tise pour le trai­te­ment or­tho­don­tique in­vi­sible In­vi­sa­li­gn. À l’aide d’une sé­rie de gout­tières trans­pa­rentes et amo­vibles qu’on doit por­ter en tout temps – sauf pen­dant les re­pas –, cette nou­velle fa­çon de faire dé­place pro­gres­si­ve­ment les dents du pa­tient pour lui don­ner le sou­rire dont il a tou­jours rê­vé. Une so­lu­tion claire aux pro­blèmes or­tho­don­tiques au sens propre... et fi­gu­ré!

Un trai­te­ment or­tho­don­tique ré­vo­lu­tion­naire

Chaque gout­tière re­pré­sente deux se­maines de tra­vail en bouche. Par exemple, une bouche qui ren­ferme 20 gout­tières au­ra be­soin de 40 se­maines de trai­te­ment. Et ras­su­rez-vous, ce n’est pas tel­le­ment plus cher que le trai­te­ment conven­tion­nel! Règle gé­né­rale, le trai­te­ment va­rie entre 4500 $ et 7500 $, se­lon le cas. No­tez qu’un pa­tient peut dé­ci­der de re­cou­rir aux deux mé­thodes de trai­te­ment or­tho­don­tique et que la cli­nique offre aus­si du fi­nan­ce­ment.

La pro­cé­dure est la sui­vante: on prend des pho­tos et des em­preintes qu’on en­voie à la com­pa­gnie, qui nous re­tour­ne­ra en­suite un mo­dèle vir­tuel en trois di­men­sions. Ain­si, le den­tiste pour­ra mon­trer au pa­tient la pro­gres­sion an­ti­ci­pée avant même le dé­but du trai­te­ment, et ce, jus­qu’au ré­sul­tat es­comp­té à la fin. De quoi sé­duire les in­dé­cis!

Outre la dis­cré­tion de l’ap­pa­reil, les prin­ci­paux avan­tages de re­cou­rir à cette mé­thode plu­tôt qu’à la mé­thode tra­di­tion­nelle sont que le trai­te­ment aide à main­te­nir des gen­cives plus saines et qu’il contri­bue à di­mi­nuer le risque d’usure nor­male. De plus, comme le net­toyage se fait plus fa­ci­le­ment, on li­mite la for­ma­tion de ca­ries et les ren­dez-vous d’ur­gence!

Autre dis­tinc­tion ma­jeure: l’ap­pa­reil or­tho­don­tique In­vi­sa­li­gn ne né­ces­site au­cune at­tache mé­tal­lique pour te­nir en place. Et que dire du confort qu’il pro­cure en bouche... es­sayez-le par vous­même!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.