Pour les ama­teurs de tech­no­lo­gie

L'Informateur - - SPORTS - Be­noit Cha­rette

Af­fi­chage tête haute, vi­sion de nuit, alerte an­ti­col­li­sion, ré­gu­la­teur de vi­tesse in­tel­li­gent, dé­tec­teurs d’angles morts, aver­tis­seur de chan­ge­ment de voie, les as­sis­tances à la conduite se mul­ti­plient. Mais l’élec­tro­nique va en­core plus loin en per­met­tant aux voi­tures de frei­ner ou de se ga­rer toutes seules. On com­mence à se de­man­der si la voi­ture de de­main au­ra vrai­ment be­soin d’un conduc­teur. Un ta­bleau de bord de plus en plus char­gé Sou­ve­nez-vous des voi­tures des an­nées 70 ou 80 où trô­nait un énorme ta­chy­mètre avec une ai­guille qui tra­ver­sait l’ho­ri­zon sur pra­ti­que­ment toute la lar­geur du ta­bleau de bord. Avec la ra­dio AM et quelques bou­tons épars, vous aviez là pra­ti­que­ment toutes les com­po­santes in­té­rieures d’une voi­ture. Au­jourd’hui, les ta­bleaux de bord sont de vé­ri­tables cen­trales in­for­ma­tiques. La tâche est main­te­nant tel­le­ment com­plexe que ce sont des com­pa­gnies qui conçoivent le poste de pi­lo­tage de chas­seur à ré­ac­tion qui font aus­si le de­si­gn des ta­bleaux de bord au­to­mo­bile. Des tech­no­lo­gies qui viennent en aide à la conduite De ma­nière gé­né­rale, les construc­teurs misent tous sur une voi­ture plus in­tel­li­gente, ca­pable d’ai­der le conduc­teur à se ga­rer seul ou à ne pas dé­pas­ser la vi­tesse au­to­ri­sée. Vous avez main­te­nant dans bien des voi­tures des écrans tac­tiles de plus en plus grands qui re­groupent toutes les fonc­tions de la voi­ture. Du sys­tème au­dio, à la cli­ma­ti­sa­tion au sys­tème de na­vi­ga­tion, tout est à por­ter de la main. Et les avan­cées tech­no­lo­giques se dé­mo­cra­tisent. Vous pou­vez main­te­nant ob­te­nir des sys­tèmes de na­vi­ga­tion in­té­grés dans des voi­tures sous-com­pactes, ce qui était im­pen­sable il y a quelques an­nées. Les tech­no­lo­gies utiles Ce ne sont pas toutes les tech­no­lo­gies qui en valent l’in­ves­tis­se­ment, mais cer­taines peuvent rendent de réels ser­vices au conduc­teur. Dé­tec­teur d’angles morts : Les sys­tèmes de dé­tec­tion d’angles morts uti­lisent un ra­dar ou une ca­mé­ra vi­déo orien­tée vers l’ar­rière afin de dé­tec­ter des vé­hi­cules dans les angles morts du conduc­teur. Ces sys­tèmes ne si­gnalent que des vé­hi­cules en mou­ve­ment; ils ne ré­agissent pas à des ob­jets fixes comme les pan­neaux de si­gna­li­sa­tion du tra­fic sur le cô­té de la route que le vé­hi­cule en ques­tion ren­contre. Dis­po­si­tif pré­col­li­sion Ce dis­po­si­tif mis de l’avant par Mer­cedes a fait son che­min chez d’autres construc­teurs. Chez Mer­cedes, le sys­tème in­tègre deux cap­teurs ra­dars dis­si­mu­lés der­rière le bou­clier avant. Ils bé­né­fi­cient d’une por­tée de 30 mètres et dis­posent d’un angle de ba­layage de 80 de­grés. As­so­ciés au ré­gu­la­teur de vi­tesse in­tel­li­gent Dis­tro­nic Plus, ils me­surent en per­ma­nence la dis­tance sé­pa­rant la voi­ture des voi­tures qui le pré­cèdent afin de pré­ve­nir tout risque de col­li­sion. En cas de col­li­sion im­mi­nente, les or­di­na­teurs de bord pré­chargent les cein­tures de sé­cu­ri­té, re­ferment les fe­nêtres et le toit ou­vrant et freinent au­to­ma­ti­que­ment la voi­ture avec une force al­lant jus­qu’à 0,4 g, c’est-à-dire en­vi­ron 40% de la puis­sance maxi­male du vé­hi­cule. Et d’après le construc­teur, la gra­vi­té des col­li­sions s’en trou­ve­rait dès lors ré­duite d’en­vi­ron 40%. Dans 70% des cas, la voi­ture peut vous évi­ter un ac­ci­dent. Ford My­touch Au cha­pitre du divertissement, Ford a dé­ve­lop­pé dans un pre­mier temps le sys­tème Sync en col­la­bo­ra­tion avec Mi­cro­soft. Ce sys­tème a été conçu pour per­mettre au conduc­teur et aux pas­sa­gers de connec­ter tous les ap­pa­reils mul­ti­mé­dias qu’ils uti­lisent dans leur vie quo­ti­dienne. Via un écran tac­tile, Sync offre aus­si la na­vi­ga­tion, les in­di­ca­teurs d’état de la voi­ture et fonc­tions de té­lé­com­mu­ni­ca­tion. L’in­for­ma­tion est dis­po­nible en 19 langues, dont le fran­çais, et re­con­naît en­vi­ron 10 000 com­mandes. Le sys­tème est aus­si in­ter­ac­tif. Si vous dites « J’ai faim », une liste de res­tau­rants ou de su­per­mar­chés ap­pa­raî­tra à l’écran de bord. Vous tou­chez à l’écran sur le res­tau­rant de votre choix et la na­vi­ga­tion vous amène à l’en­droit re­cher­ché. Si vous êtes à la re­cherche de car­bu­rant vous dites car­bu­rant et pou­vez même de­man­der les sta­tions-ser­vice les plus proches. Le té­lé­phone du conduc­teur peut être re­lié avec le sys­tème mains libres du vé­hi­cule via une liai­son Blue­tooth, mais sur­tout les ports USB du por­tail mul­ti­mé­dia au­to­risent l’uti­li­sa­tion d’une clé 3G ou d’un modem 3G (cer­tains té­lé­phones in­tel­li­gents en sont équi­pés). Ce­rise sur le gâ­teau, la connexion In­ter­net ain­si éta­blie peut être par­ta­gée avec les autres pas­sa­gers via une liai­son Wi-fi (802.11 b/g). La voi­ture se trans­forme en alors en zone In­ter­net sans fil. Jus­qu’à cinq connexions si­mul­ta­nées sont pos­sibles et les pas­sa­gers peuvent uti­li­ser in­dif­fé­rem­ment un PC por­table, une ta­blette type ipad ou un té­lé­phone in­tel­li­gent pour­vu que leur équi­pe­ment gère le Wi-fi. Un seul in­con­vé­nient, le dis­po­si­tif n’est pas très convi­vial et de­mande de la pa­tience et une sé­rieuse pé­riode d’adap­ta­tion. Les gad­gets in­utiles Sys­tème d’au­to sta­tion­ne­ment In­té­res­sant sur pa­pier, ce sys­tème qui a d’abord été of­fert chez Lexus n’est pas vrai­ment utile. Il est lent et dans 95% des si­tua­tions, l’in­ter­ven­tion hu­maine est plus ra­pide. Dé­tec­tion de chan­ge­ments de voie Un sys­tème très ir­ri­tant qui fait vi­brer le vo­lant à chaque fois que vous chan­gez de voie sur l’au­to­route sans mettre les cli­gno­tants. C’est comme avoir votre mère qui re­garde par-des­sus votre épaule pour vé­ri­fier si vous faites bien votre tra­vail. Le sys­tème de ré­gu­la­teur de vi­tesse in­tel­li­gent Voi­là en théo­rie une ex­cel­lente idée qui de­vient ra­pi­de­ment in­sup­por­table dans la vie de tous les jours. Il s’agit au dé­part d’un ré­gu­la­teur de vi­tesse qui compte en plus des cen­seurs qui me­surent la dis­tance sé­cu­ri­taire entre deux vé­hi­cules. Vous pou­vez même ajus­ter la dis­tance dé­si­rée à l’aide de che­vrons dans le ta­bleau. Une fois la vi­tesse et la dis­tance fixées, l’élec­tro­nique s’oc­cupe du reste. Si par exemple vous al­lez à 110 km/h sur l’au­to­route et qu’une voi­ture plus lente est de­vant vous, le sys­tème ra­len­tit tout seul pour conser­ver la dis­tance pres­crite par le sys­tème. Mais voi­là, ces dis­tances sont très conser­va­trices et chaque fois que j’ai es­sayé ce sys­tème, je me suis fait constam­ment cou­per par d’autres voi­tures sur la route. Le sys­tème dé­clenche l’alarme de proxi­mi­té, ap­puie for­te­ment sur les freins en pen­sant qu’une col­li­sion est im­mi­nente. L’en­fer! Nous n’avons pas le style de conduite qui convient à ce genre de gad­get.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.