Un ré­sident dé­co­ré par le gou­ver­neur gé­né­ral

L'Informateur - - VIE DE QUARTIER - Sa­muel Le­duc-Fre­nette

Gé­rard Re­naud, qui ha­bite la ré­si­dence pour per­sonnes âgées Ci­té Rive de­puis quelques an­nées, ne se dou­tait pas qu’il al­lait re­ce­voir le prix du gou­ver­neur gé­né­ral pour l’en­traide, le 17 avril, à Ottawa. L’homme de 89 ans, qui a consa­cré ses temps libres à ai­der les autres et à mon­ter di­vers pro­jets pen­dant sa vie, n’en de­man­dait pas au­tant.

« Je ne le sa­vais même pas. Je l’ai su quand ils m’ont en­voyé une lettre », dit M. Re­naud, tout de même sa­tis­fait de la re­con­nais­sance que lui a faite le gou­ver­neur gé­né­ral Da­vid Johns­ton, à Ri­deau Hall.

Le dé­pu­té fé­dé­ral de Bou­ras­sa, De­nis Co­derre, en a aus­si pro­fi­té pour fé­li­ci­ter son com­met­tant en lui re­met­tant un cer­ti­fi­cat.

M. Re­naud n’en était pas à sa pre­mière re­con­nais­sance. Quelques an­nées au­pa­ra­vant, la So­cié­té Saint-Jean-Bap­tiste avait sou­mis sa can­di­da­ture pour une mé­daille de l’As­sem­blée na­tio­nale.

Mal­gré les hon­neurs, M. Re­naud de­meure mo­deste. « Je veux seule­ment en­cou­ra­ger les bé­né­voles. S’il y en a qui voient ça, ils vont peut-être se dire qu’ils vont aus­si avoir une mé­daille un jour. »

De sol­dat à bé­né­vole

Ce vé­té­ran de la Se­conde Guerre mon­diale a com­men­cé très tôt à faire du bé­né­vo­lat. Dé­jà, lors­qu’il était âgé de six ou sept ans, il of­frait son aide à la pa­roisse mon­tréa­laise qui l’a vu naître.

« J’al­lais pas­ser les cir­cu­laires pour dire qu’il y avait une as­sem­blée à la pa­roisse Sain­teCé­cile à Mon­tréal », se rap­pelle-t-il.

Après avoir été mo­bi­li­sé par l’ar­mée ca­na­dienne, de 1942 à 1945, il a joint la mi­lice en 1952. Il est res­té at­ta­ché à l’ar­mée jus­qu’en 1968, alors qu’il avait at­teint le grade de ma­jor. En­tre­temps, il avait fon­dé l’as­so­cia­tion lo­cale des vé­té­rans de Val­ley­field, la ville où il s’est éta­bli en 1955.

L’un de ses grands « fait d’armes » comme bé­né­vole re­monte aux an­nées soixante. Il a ai­dé des ama­teurs d’his­toire lo­caux à mettre sur pied le lieu his­to­rique na­tio­nal de la Ba­taille-de-la-Châ­teau­guay.

La pre­mière pel­le­tée de terre a été le­vée en 1963, soit 150 ans après l’évé­ne­ment com­mé­mo­ré, à Al­lan’s Cor­ner. En ef­fet, en 1813, l’of­fi­cier de Sa­la­ber­ry et ses vol­ti­geurs avaient re­pous­sé une at­taque amé­ri­caine à cet en­droit.

M. Re­naud ne s’est pas ar­rê­té là. « J’en ai tou­jours fait après », clame-t-il. Ré­cem­ment, il vi­si­tait bé­né­vo­le­ment ses ca­ma­rades vé­té­rans en tant qu’of­fi­cier d’en­traide.

« Je m’oc­cu­pais des pen­sions des vé­té­rans, des soins, dit-il. J’ai été bé­né­vole pour la lé­gion à Ottawa. Je fai­sais des vi­sites à des vé­té­rans dans des centres de soins de longue du­rée.

« L’ar­mée m’a don­né beau­coup. Je trouve que c’était une fa­çon de re­don­ner ce que j’ai re­çu. »

Re­ti­ré à Ci­té Rive, il es­père main­te­nant que les hon­neurs qu’il a ob­te­nus in­fluen­ce­ront po­si­ti­ve­ment les gens à faire du bé­né­vo­lat.

(Pho­to : pa­co­pho­to)

Le vé­té­ran Gé­rard Re­naud, de­vant les cer­ti­fi­cats et la mé­daille qu’il a re­çus du gou­ver­neur gé­né­ral et de l’As­sem­blée na­tio­nale du Qué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.