295 km plus tard…

Les cou­reurs de Jean-Grou font Qué­bec-Mon­tréal sans in­ter­rup­tion

L'Informateur - - ÉLECTION - Sa­muel Le­duc-Fre­nette

Le pa­ri lan­cé l’au­tomne der­nier aux élèves de l’école se­con­daire Jean-Grou a été re­le­vé presque par­fai­te­ment : 27 cou­reurs sont par­tis de Qué­bec et se sont re­layés sans s’ar­rê­ter jus­qu’à Mon­tréal.

Par­tis en au­to­car le mer­cre­di 23 mai après les classes, les membres du club de course ont dor­mi leur pre­mière nuit à l’hô­tel Le Châ­teau Fron­te­nac. Le len­de­main ma­tin, ils ont quit­té la ca­pi­tale vers 9 h 30. S’en est sui­vi un pé­riple de plus de 24 heures sur le che­min du Roy, la plus longue route da­tant de l’époque de la Nou­velle-France.

Les jeunes cou­raient gé­né­ra­le­ment deux par deux sur le che­min. Ils étaient es­cor­tés par une voi­ture et pou­vaient bé­né­fi­cier de soins au be­soin. En dé­but de par­cours, Sté­phane Da­neau, l’un des édu­ca­teurs phy­siques der­rière le pro­jet, a dé­no­té quelques bles­sures aux ar­ti­cu­la­tions, mais sans plus.

La nuit de jeu­di à ven­dre­di a été plus courte que la pré­cé­dente. En ef­fet, les cou­reurs ne dor­maient ja­mais plus que quelques heures afin de se re­layer. C’était pé­nible pour les jeunes de « se faire ré­veiller la nuit pour al­ler cou­rir un 3 ou 4 km », se sou­vient d’ailleurs M. Da­neau.

Les par­ti­ci­pants ont presque cou­ru dans les temps, et n’ont en fin de compte per­du que deux heures. Afin de ne pas trop prendre de re­tard, les or­ga­ni­sa­teurs ont tou­te­fois dû mo­ti­ver les troupes le ma­tin du ven­dre­di 25. Il fal­lait pous­ser un peu plus, ad­met-il. « Il a fallu de­man­der à nos plus per­for­mants de cou­rir un peu plus. »

Le groupe est ar­ri­vé à des­ti­na­tion plus tard dans l’après-mi­di. La dis­tance par­cou­rue par chaque cou­reur va­rie entre 16 km et 33 km.

Une foule vi­si­ble­ment conquise par cet ex­ploit les at­ten­dait de­vant l’école; per­son­nel sco­laire, élèves et pa­rents de cou­reurs blo­quaient le bou­le­vard Ro­dolphe-For­get pour l’oc­ca­sion.

Une ex­pé­rience in­ou­bliable

M. Da­neau pro­met qu’il sou­met­tra cette idée aux élèves l’an pro­chain. « Tout s’est bien dé­rou­lé, se ré­jouit-il. Les jeunes étaient fa­ti­gués, mais ils ont conti­nué. »

Pour Karl, 16 ans, l’ex­pé­rience qu’il a vé­cue res­te­ra gra­vée dans sa mé­moire toute sa vie. « Ça m’a ap­por­té de la confiance en moi, de l’autonomie. Je me suis dé­pas­sé, lance-t-il. C’est sûr que l’an­née pro­chaine, je vais es­sayer de le faire en­core. »

Son col­lègue, Mi­chael, âgé de 15 ans, n’en pense pas moins la même chose. « Ç’a été l’fun!, s’ex­clame-t-il. C’est un sou­ve­nir que je vais gar­der toute ma vie et je vais le re­faire l’an­née pro­chaine. »

Les filles, de leur cô­té, semblent aus­si fières que les gar­çons. « Je pen­sais que ç’a au­rait été pire, mais c’était au-de­là de mes at­tentes », dit Vea­rya, 13 ans.

« Je n’au­rais ja­mais cru faire 6 km d’af­fi­lée, ra­conte sa com­parse Ghis­lande, 17 ans. Par­fois, on sur­pas­sait les gars. »

(Pho­to : gra­cieu­se­té)

Les membres du club de course de l’école se­con­daire Jean-Grou ont cou­ru de Qué­bec à Mon­tréal en em­prun­tant le che­min du Roy.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.