La fête des Pères, une tra­di­tion

L'Informateur - - ACTUALITÉS -

Même si elle est beau­coup plus ré­cente dans l’his­toire que la fête des Mères, la fête des Pères est au­jourd’hui cé­lé­brée avec au­tant de fier­té et de pas­sion! Il n’y a pas de quoi s’éton­ner de l’im­por­tance qu’oc­cupe cette fête de nos jours : plus que ja­mais, le père joue un rôle de pre­mier plan au sein d’une fa­mille, et ce, à tous les égards. L’idée de cé­lé­brer la pa­ter­ni­té a ger­mé aux ÉtatsU­nis, au dé­but du 20e sièce, avant d’être sou­te­nue par le pré­sident Cal­vin Coo­lidge en 1924. Puis, en 1966, le pré­sident Lyn­don John­son a si­gné la pro­cla­ma­tion of­fi­cielle du Fa­ther’s Day, le troi­sième di­manche de juin. Au­jourd’hui, tous les conti­nents ho­norent les pères, mais les dates des cé­lé­bra­tions peuvent va­rier d’un en­droit à l’autre. Cer­tains pays, comme l’Ita­lie, le Por­tu­gal et l’Es­pagne, ont op­té pour le 19 mars, jour de la Saint-Jo­seph. Les fa­çons de fes­toyer peuvent aus­si être dif­fé­rentes. Dans notre so­cié­té, on sou­ligne cette fête comme s’il s’agis­sait d’un an­ni­ver­saire : le père a sou­vent droit à de belles pe­tites at­ten­tions de la part de la mère, ain­si que des en­fants. Et le tout a sou­vent lieu dans l’in­ti­mi­té fa­mi­liale. Ailleurs, comme en Al­le­magne, on cé­lèbre le «Män­ner­tag» (jour des hommes) ou le «Her­ren­tag» (jour des mes­sieurs), au cours du­quel les hommes partent en es­ca­pade avec al­cool et nour­ri­ture, afin de faire la fête! Mais peu im­porte la fa­çon de sou­li­gner la fête des Pères, l’im­por­tant est de dire mer­ci à tous les pa­pas qui ont à coeur leur fa­mille.

(Source : Heb­do Concept)

La fête des Pères est l’oc­ca­sion de re­mer­cier les pa­pas pour leur dé­voue­ment fa­mi­lial quo­ti­dien.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.