Su­ba­ru BRZ Quand la per­cep­tion dé­pas

L'Informateur - - SPORTS -

Hood Ri­ver, Oregon - Vous êtes-vous dé­jà po­sé la ques­tion : com­ment fait-on pour per­ce­voir la vi­tesse ? Dans un avion gros por­teur qui voyage à plus de 900 km/h, vous n’avez au­cune im­pres­sion de vi­tesse. Même dans une grande ber­line sport de luxe, il faut constam­ment re­gar­der l’odo­mètre pour ne pas fran­chir la vi­tesse lé­gale. La vi­tesse est donc une ques­tion de per­cep­tion. Si vous avez dé­jà fait du «go-kart», vous rou­lez ra­re­ment plus de 50 km/h. Pour­tant, votre cer­veau vous laisse en­tendre que vous al­lez beau­coup plus vite. C’est un peu ce que Su­ba­ru a réus­si à faire avec la BRZ. La voi­ture trans­met une im­pres­sion de vi­tesse, même avec une ca­va­le­rie as­sez mo­deste de 200 che­vaux. Avec l’aide de Toyo­ta La nou­velle BRZ re­vient à des va­leurs de base de ce que doit être une pe­tite voi­ture sport. Su­ba­ru a dé­ve­lop­pé l’idée du châs­sis et la mé­ca­nique et Toyo­ta a par­ti­ci­pé au dé­ve­lop­pe­ment. Ré­sul­tat : un mo­teur deux litres à plat, 1 255 ki­los, une pro­pul­sion, une boîte six vi­tesses ma­nuelle (au­to­ma­tique en op­tion) et 200 che­vaux. Mais ce que trans­pire cette voi­ture est ce que l’on res­sen­tait au vo­lant des pre­mières Volks­wa­gen GTi, un sen­ti­ment de ra­pi­di­té, même si elle ne l’est pas vrai­ment. La forme al­lon­gée avec la ca­bine vers l’ar­rière et un long ca­pot trans­met bien cette im­pres­sion de ra­pi­di­té. Il y a même des fentes la­té­rales de ven­ti­la­tion pour le mo­teur sur les ailes de chaque cô­té. La ver­sion sport offre en plus un bec­quet fort jo­li sur le hayon à l’ar­rière. Les pro­por­tions étu­diées et la ligne basse contri­buent aus­si à ce sen­ti­ment spor­tif. C’est le sport à sa plus simple ex­pres­sion, pas d’ar­ti­fices in­utiles, au­cune lour­deur dans le des­sin, c’est fluide et élé­gant. Une pré­sen­ta­tion as­sez som­maire Comme toutes les voi­tures sport qui se res­pectent, la dé­co­ra­tion n’est pas le propre de la BRZ. Plu­tôt sobre, son ha­bi­tacle vise le conduc­teur avant les pas­sa­gers ou de­vrait-on pré­ci­ser, le pas­sa­ger. Car même si la voi­ture pos­sède des places ar­rière, elles sont in­uti­li­sables, sauf pour y mettre un sur­plus de ba­gages. Le noir do­mine l’ha­bi­tacle. Au vo­lant, la po­si­tion de conduite est basse et l’er­go­no­mie par­faite. Les dif­fé­rentes com­mandes tombent sous la main. On se sent dans une spor­tive. À tous les cha­pitres de la concep­tion, les in­gé­nieurs ont fait l’ef­fort d’am­pli­fier le sen­ti­ment de spor­ti­vi­té. Dans le style ex­té­rieur, la pré­sen­ta­tion in­té­rieure et même dans le son du mo­teur. Un 4 cy­lindres de 2 litres et 200 che­vaux, ce­la n’a rien de sur­pre­nant. Tou­te­fois, les in­gé­nieurs ont fait en sorte que le mo­teur ré­sonne fort, même avec cette mo­deste puis­sance. Le fonc­tion­ne­ment à haut ré­gime rend le mo­teur plus ner­veux, même, si sous la barre des 4000 tr/min, il ne se passe pas grand-chose. C’est seule­ment entre 4000 et 6000 tr/min que le mo­teur semble réel­le­ment heu­reux et livre son plein po­ten­tiel. La voi­ture est aus­si très basse sur pattes. Grâce à la concep­tion de son mo­teur à plat, le centre de gra­vi­té se trouve seule­ment à 18 pouces du sol, c’est aus­si bas qu’une Porsche Cay­man (qui pos­sède elle aus­si un mo­teur à plat). Vous êtes donc près de l’ac­tion. Une conduite plai­sante Pour une ques­tion d’équi­libre des masses, Su­ba­ru a ins­tal­lé le mo­teur près du centre du vé­hi­cule, presque 20 cen­ti­mètres plus vers l’ar­rière que l’Im­pre­za. Avec un centre de gra­vi­té très bas, vous sen­tez que l’ac­tion se dé­roule au­tour du conduc­teur. Si le mo­teur est as­sez terne à bas ré­gime, la boîte ma­nuelle offre une prise en main in­té­res­sante. Ra­pide, courte, pré­cise, voi­là des qua­li­tés qui étaient ab­sentes du vo­ca­bu­laire de Su­ba­ru. C’est vrai qu’il faut prendre la peine de lan­cer le vé­hi­cule, mais vous al­lez tout de même fran­chir

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.