Ca­dillac DTS

L'Informateur - - AUTOMOBILE - Be­noit Cha­rette

Ca­dillac a ra­di­ca­le­ment chan­gé d’image de­puis quelques an­nées. De vieillotte et dé­pas­sée, la com­pa­gnie pour­rait être qua­li­fiée d’avant-gar­diste à plus d’un cha­pitre. Il de­meure tou­te­fois un mo­dèle pour les tra­di­tio­na­listes et j’ai nom­mé la DTS. C’est en fait la De­Ville, qui porte un nou­veau nom, mais de­meure à peu de chose près le même vé­hi­cule. Le plus gros chan­ge­ment entre l’an­cienne De­Ville et la nou­velle DTS est dans la dé­ci­sion qu’a prise Ca­dillac de fi­na­le­ment sous­crire aux vé­ri­tables sièges ba­quets, en rem­pla­ce­ment de l’es­pèce de fau­teuil dis­gra­cieux et in­con­for­table qui per­met­tait à six per­sonnes de prendre place à bord. On peut fi­na­le­ment qua­li­fier l’as­sise de confor­table. Pour le reste, on re­trouve tout ce qu’un ache­teur de voi­ture de luxe est en droit de re­ce­voir pour une voi­ture de 60 000 $ : des ap­pliques de bois vé­ri­table au choix de trois fi­ni­tions de cuir dif­fé­rentes, en pas­sant par un sys­tème au­dio Sur­round, tout y est. La console cen­trale a été re­tra­vaillée pour li­bé­rer plus d’es­pace. Tou­te­fois, ce re­po­si­tion­ne­ment place l’écran di­rec­te­ment dans la lu­mière du so­leil et rend sa lec­ture dif­fi­cile, sauf si vous de­meu­rez à Van­cou­ver. La quan­ti­té im­pres­sion­nante de ma­té­riaux in­so­no­ri­sants, qui vont de la fe­nêtre la­mi­née de plas­tique à l’uti­li­sa­tion de plas­tique entre les couches de mé­tal de la coque, se tra­duit par un si­lence im­pé­rial à l’in­té­rieur.

Les groupes mo­to­pro­pul­seurs uti­li­sés pour dé­pla­cer les ber­lines ont peu évo­lué. Ca­dillac uti­lise tou­jours le V8 Norths­tar de 4,6 litres dont la puis­sance peut va­rier se­lon la ver­sion (entre 275 et 291 che­vaux). Ce mo­teur pro­cure des ac­cé­lé­ra­tions et des re­prises vives, en plus de s’ac­ti­ver tout en dou­ceur. La boîte de vi­tesse au­to­ma­tique compte 4 rap­ports. L’ajout d’un cin­quième rap­port au­rait per­mis de ré­duire la consom­ma­tion de car­bu­rant qui de­meure éle­vée.

La plus grosse ber­line de Ca­dillac est do­tée d’une sus­pen­sion à quatre roues in­dé­pen­dantes qui as­sure un grand confort de rou­le­ment. La voi­ture est stable et pro­cure une bonne te­nue de route. Au cha­pitre de la sé­cu­ri­té, la plus ré­cente gé­né­ra­tion re­çoit en équi­pe­ment de sé­rie six cous­sins gon­flables ain­si que le dis­po­si­tif Sta­bi­liT­rak qui per­met de rendre la conduite plus sûre.

Les De­ville et DTS sont deux ber­lines dans la même li­gnée que la Lin­coln Town Car, et qui at­tirent une clien­tèle conser­va­trice plus âgée. Ce ne sont pas des voi­tures vrai­ment mo­dernes sur le plan de la tech­no­lo­gie, mais elles coûtent moins cher qu’une Lexus LS, par exemple, compte te­nu de leur faible va­leur de re­vente. Les données es­sen­tielles In­dice de fia­bi­li­té : 3/5 Va­leur de re­vente : 2/5 À sur­veiller : équi­pe­ment et com­po­santes élec­triques, sus­pen­sion, cli­ma­ti­sa­tion, mo­teur, sys­tème de re­froi­dis­se­ment, sys­tème d’in­jec­tion, as­sem­blage et fi­ni­tion Rap­pels - Pré­ten­deur de la ceinture de sé­cu­ri­té du cô­té du conduc­teur et du pas­sa­ger avant (2002) - Cap­teur de pres­sion du ré­ser­voir de car­bu­rant (2002-2003) - Bou­lons du boî­tier de di­rec­tion (2002) - Mo­dule du cous­sin de sé­cu­ri­té gon­flable du conduc­teur (20022003) - Tuyau de re­fou­le­ment de la di­rec­tion as­sis­tée (2006)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.