Pro­té­gez-vous des rayons!

L'Informateur - - INTERGÉNÉRATION -

Alors que l’été est à nos portes, plu­sieurs per­sonnes se pro­mettent d’en pro­fi­ter pour faire le plein de lu­mière ou pour se faire bron­zer lon­gue­ment sous le so­leil. Bien que les Ca­na­diens soient main­te­nant conscients des ef­fets né­fastes du so­leil sur la peau, il faut en­core sen­si­bi­li­ser la po­pu­la­tion afin que tous se pro­tègent adé­qua­te­ment. En juin, l’Association ca­na­dienne de der­ma­to­lo­gie cha­peaute la Se­maine na­tio­nale de pru­dence au so­leil, dans le cadre de sa mis­sion de sensibilisation aux dan­gers de l’ex­po­si­tion ex­ces­sive au so­leil, comme le can­cer de la peau, le pho­to-vieillis­se­ment, etc.

Cette an­née, l’ac­cent se­ra mis sur les moyens de pro­tec­tion na­tu­relle. L’idée, c’est de rap­pe­ler aux Ca­na­diens qu’il ne suf­fit pas d’ap­pli­quer de la lo­tion so­laire pour se pro­té­ger : il vaut mieux s’ex­po­ser le moins pos­sible au rayon­ne­ment so­laire.

L’Association ca­na­dienne de der­ma­to­lo­gie in­siste sur l’im­por­tance de por­ter des vê­te­ments longs et de se mu­nir d’une cas­quette ou d’un chapeau lors d’une ex­po­si­tion pro­lon­gée. Les der­ma­to­logues conseillent éga­le­ment aux gens de re­cher­cher l’ombre lors­qu’ils sont à l’ex­té­rieur, que ce soit en s’as­soyant sous un arbre, une glo­riette ou un pa­ra­sol.

Il faut sa­voir que le so­leil peut al­té­rer les struc­tures normales de la peau et faire pa­raître la peau plus vieille qu’elle ne l’est en réa­li­té. Des taches bru­nâtres, un teint in­égal, l’ap­pa­ri­tion de pe­tites veines et de rides sont quelques-unes des al­té­ra­tions cau­sées par l’ex­po­si­tion ré­pé­tée aux rayons ul­tra­vio­lets.

Source: Heb­do Concept Pour pro­té­ger sa peau, il ne suf­fit pas

mieux d’ap­pli­quer de la

lo­tion so­laire; il vaut s’ex­po­ser le moins

pos­sible.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.