PDQ 42

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Sa­muel Leduc-frenette

Des py­ro­tech­ni­ciens amateurs soûls

Deux hommes ont été aper­çus en train d’al­lu­mer des feux d’ar­ti­fice, tout près des ave­nues Clé­ment-Ader et An­dré-Am­père, le soir du 22 juin. L’un des deux sus­pects a été ap­pré­hen­dé après avoir ten­té de fuir la scène.

Tout a com­men­cé lorsque des gens du sec­teur se sont plaints aux au­to­ri­tés en rai­son de la pré­sence d’une quin­zaine de jeunes qui fes­toyaient et al­lu­maient des feux d’ar­ti­fice.

Les deux pre­miers agents de po­lice ar­ri­vés sur les lieux ont sur­pris deux hommes sur le fait, l’un ten­tant d’amor­cer une pièce py­ro­tech­nique et l’autre te­nant le bâ­ton d’ar­ti­fice de celle-ci. Après avoir été aper­çus, les deux hommes ont quit­té la scène à toute al­lure. L’al­lu­meur a d’abord été pris en chasse par les deux agents, qui l’ont sui­vi dans une ruelle vers le nord. Mais les po­li­ciers ont ra­pi­de­ment son­né la re­traite, car des bou­teilles de verre leur étaient lan­cées par les fe­nêtres des im­meubles avoi­si­nants. Ils ont per­du de vue le sus­pect. Au même mo­ment, d’autres po­li­ciers ar­ri­vés sur les lieux ont réus­si à lo­ca­li­ser son com­plice. Il se di­ri­geait vers l’ave­nue Char­lesRe­nard, en di­rec­tion nord, quand, au dé­tour d’une rue, il a réus­si à se­mer les agents.

Le fuyard a fi­na­le­ment été vu cou­ché sous une voi­ture ga­rée dans une en­trée de ga­rage d’une ré­si­dence pri­vée. Dé­ga­geant une forte odeur d’al­cool, les po­li­ciers ont dû l’aider à se re­le­ver. Le sus­pect a re­çu un constat d’in­frac­tion pour avoir flâ­né ivre dans un en­droit pu­blic (75 $) et un autre pour avoir uti­li­sé sans au­to­ri­sa­tion des pièces py­ro­tech­niques (217 $). Pour avoir ten­té de fuir les po­li­ciers et pour s’être trou­vé sur une pro­prié­té pri­vée après 21 h (équi­va­lant à une in­tru­sion de nuit se­lon le Code cri­mi­nel), il a aus­si re­çu une som­ma­tion à com­pa­raître de­vant la cour.

Ac­ci­dent et al­cool au vo­lant

L’al­cool et la conduite d’un vé­hi­cule ne font pas bon mé­nage. Un ac­ci­dent sur­ve­nu au coin des bou­le­vards Marc-Au­rèle-For­tin et Mau­ri­ceDu­ples­sis est ve­nu rap­pe­ler cet apho­risme, le 20 juin au soir. L’ac­ci­dent, qui n’a pas fait de vic­times, a im­pli­qué trois voi­tures. À leur ar­ri­vée, les po­li­ciers se sont di­ri­gés vers le res­pon­sable de l’ac­ci­dent, qui était en­core as­sis dans son vé­hi­cule. Aper­ce­vant les agents, l’homme est alors sor­ti de lui-même et leur a men­tion­né quelque chose comme « Je peux souf­fler [dans un éthy­lo­mètre] parce que tout le monde a dit que j’ai bu. » Les po­li­ciers rap­portent qu’en plus de ré­pé­ter les mêmes pro­pos, l’in­di­vi­du avait une ha­leine d’al­cool et avait de la dif­fi­cul­té à main­te­nir son équi­libre.

Il a aus­si com­men­cé à se que­rel­ler avec les gens qui se trou­vaient au­tour de lui. Lorsque les po­li­ciers ont vou­lu sai­sir son bras, il est de­ve­nu très agres­sif, au point où ses yeux sor­taient presque « de leur or­bite ». Il a tout de même réus­si à se cal­mer et à écou­ter les mo­tifs de son ar­res­ta­tion. Il a en­suite été conduit au centre opé­ra­tion­nel.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.