Brèves du conseil

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Sa­muel Le­duc-Fre­nette

La croi­sière vic­time de son suc­cès

À peine la mai­resse Chan­tal Rou­leau a-t-elle an­non­cé le re­tour de la croi­sière pa­tri­mo­niale sur le fleuve Saint-Laurent que tous les billets se sont dé­jà écou­lés.

Se­lon l’ar­ron­dis­se­ment, la to­ta­li­té des 240 billets de 20 $ en vente pour les quatre croi­sières pré­vues cet été et au dé­but de l’au­tomne se sont en­vo­lés dès la pre­mière jour­née de mise

Au re­voir Ma­ria Cal­de­rone

Les élus n’ont pas man­qué, lors du conseil d’ar­ron­dis­se­ment du 3 juillet, de sou­li­gner le dé­part de la conseillère de la Ville Ma­ria Cal­de­rone, qui a quit­té son poste dans le dis­trict de Ri­vière-des-Prai­ries le 30 juin der­nier.

« Je tiens à la re­mer­cier pour ses sept an­nées au sein du conseil, pour le tra­vail qu’elle a ef­fec­tué dans l’ar­ron­dis­se­ment, et je lui sou­haite la meilleure des chances dans ses pro­jets fu­turs », a d’abord men­tion­né la mai­resse dans son dis­cours d’in­tro­duc­tion.

Les quatre conseillers de Vi­sion Mon­tréal et ce­lui d’Union Mon­tréal—par­ti au­quel Mme Cal­de­rone était rat­ta­chée avant son dé­part— ont tour à tour sou­hai­té bonne chance à la conseillère dé­mis­sion­naire.

« Nous n’avons pas tou­jours été du même avis, mais une chose que je res­pecte, c’est que notre re­la­tion jus­te­ment a tou­jours été ba­sée sur le res­pect. Donc, pour cette rai­son-là, je la sa­lue ce soir », a af­fir­mé la conseillère de la Ville du dis­trict de la Pointe- aux- Prai­ries, Ca­ro­line Bour­geois.

« J’ai vu comme tout le monde que Mme Cal­de­rone par­tait pour des rai­sons per­son­nelles. Tout ce qu’on es­père pen­dant ce temps-là, c’est que ce ne soit [pas la ma­la­die], s’est in­quié­tée la conseillère de la Ville du dis­trict de Poin­teaux-Trembles, Su­zanne Dé­ca­rie. Mal­gré les dif­fé­rents qu’on peut avoir dans les par­tis, on ne sou­haite pas la ma­la­die pour per­sonne. Donc j’es­père en­core que tout va bien. »

« Je vou­drais re­mer­cier Ma­ria Cal­de­rone pour son tra­vail ex­tra­or­di­naire, pour l’ap­pui qu’elle m’a don­né pen­dant la pé­riode où nous avons eu la chance de tra­vailler en­semble », a pour sa part dé­cla­ré Gio­van­ni Ra­pa­na, le conseiller d’ar­ron­dis­se­ment du dis­trict de Ri­viè­redes-Prai­ries et membre d’Union Mon­tréal. en vente. Au­cun autre dé­part du ba­teau n’est pré­vu cet été étant don­né que le trans­por­teur avec le­quel l’ar­ron­dis­se­ment Ri­vière-desP­rai­ries—Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT) fait af­faire n’a plus de cases ho­raires libres.

« Un bi­lan se­ra ef­fec­tué à la fin de l’été (comme à chaque an­née, dans le cadre de l’Été Show), où se­ra dis­cu­tée la pos­si­bi­li­té d’ajou­ter des dé­parts l’an pro­chain », a as­su­ré par cour­riel une porte-pa­role de RDP-PAT.

Rap­pe­lons que les croi­sières sont of­fertes de­puis l’an­née der­nière seule­ment. Un ani­ma­teur de l’Ate­lier d’his­toire de la Poin­teaux-Trembles y est pré­sent pour re­tra­cer l’his­toire pa­tri­mo­niale du fleuve et des berges. Le tra­jet est d’une du­rée de deux heures.

Le « ghet­to » de l’ave­nue An­dré-Am­père

Quatre ci­toyens sont ve­nus se plaindre au conseil d’ar­ron­dis­se­ment du manque de quié­tude de leur voi­si­nage de­puis que des groupes de 12 à 15 per­sonnes se réunissent pour boire de la bière et so­cia­li­ser de­vant leur mai­son.

De­puis l’an pas­sé, ça de­vient un lieu de ren­contre per­ma­nent : ça boit, ça fume et ça parle fort, s’est of­fus­qué une dame de­vant les élus.

« On n’a plus la quié­tude de notre quar­tier, a-t-elle ajou­té. On ne se sent pas en sécurité de voir toutes ces choses-là. […] Ces gens ont pris le mo­no­pole du coin en fai­sant leur com­merce illi­cite. »

La ci­toyenne a même com­pa­ré ce sec­teur de Ri­vière-des-Prai­ries, sur An­dré-Am­père près de l’ave­nue Clé­ment-Ader, au quar­tier newyor­kais du Bronx.

« Les po­li­ciers sont au cou­rant, a ré­pon­du la mai­resse Chan­tal Rou­leau pour ras­su­rer ses conci­toyens. Le com­man­dant [Jean] O’Mal­ley a pris les choses en main. […] Les gens qui font ces mé­faits-là sont connus, ils sont ci­blés. Avec les or­ga­nismes du mi­lieu et les po­li­ciers, il y a un tra­vail qui est en train de se faire pour ré­gler cette si­tua­tion-là. »

« Ça ne règle pas tout les contra­ven­tions », af­firme un po­li­cier du poste de quar­tier 45 ques­tion­né à ce su­jet. Des pa­trouilles à pied ont eu lieu peu après le conseil d’ar­ron­dis­se­ment du 3 juillet.

La po­lice tra­vaille sur ce dos­sier de­puis un cer­tain temps dé­jà et es­time ob­te­nir une bonne col­la­bo­ra­tion de la plu­part des per­sonnes ren­con­trées à cet en­droit. Ces per­sonnes se dé­fendent bien de vou­loir dé­ran­ger le voi­si­nage : ils veulent seule­ment avoir un lieu où échan­ger et boire un peu d’al­cool.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.