L’im­pact U21 en France

L'Informateur - - SPORTS - Au­drey Gau­thier

L’Im­pact U21 par­ti­ci­pe­ra à un pre­mier camp in­ter­na­tio­nal, jus­qu’au 3 août. Les hommes de Philippe Eul­laf­froy se sont en­vo­lés pour la France, le 22 juillet, où ils af­fron­te­ront trois équipes de la Ligue 1 de la Ligue de football pro­fes­sion­nel.

« Nous vou­lions que les joueurs de l’Aca­dé­mie de l’Im­pact puissent par­ti­ci­per à ce type d’évé­ne­ment tous les ans. Ain­si, ils ac­quièrent de l’ex­pé­rience au ni­veau in­ter­na­tio­nal », sou­ligne M. Eul­laf­froy, en­traî­neur de l’Im­pact U21 et di­rec­teur de l’aca­dé­mie.

Outre l’ex­pé­rience in­ter­na­tio­nale, l’ob­jec­tif de ce voyage est de connaître où se si­tue le club par rap­port aux aca­dé­mies fran­çaises. « Les joueurs vont ap­prendre ce que c’est que de vivre en­semble, de jouer en­semble et de man­ger en­semble. C’est ce qu’ils vi­vront dans les ligues pro­fes­sion­nelles, s’ils sont re­pê­chés au Mexique ou en Eu­rope », ex­plique-t-il.

Étant une jeune aca­dé­mie, cet évé­ne­ment per­met­tra d’avoir l’heure juste sur la for­ma­tion of­ferte à Mon­tréal. « La France est l’un des pays les plus avan­cés quant à la for­ma­tion de ses joueurs. Ça va nous per­mettre de connaître où nous nous si­tuons par rap­port à eux, ain­si que d’échan­ger des connais­sances et de l’ex­pé­rience. Je crois que nous ne sommes pas en­core ren­dus à leur ni­veau, mais nous ne sommes pas à des an­nées-lu­mière non plus », af­firme l’en­traî­neur.

Ce voyage of­fri­ra aus­si une meilleure vi­si­bi­li­té au soc­cer ca­na­dien. « On n’est rien à l’échelle in­ter­na­tio­nale. Le soc­cer ca­na­dien n’existe pas. Ça fait exo­tique pour eux. Ils ne s’at­tendent pas à grand-chose de nous. Nous vou­lons leur don­ner une bonne image et leur ou­vrir les yeux sur le soc­cer nord-amé­ri­cain. Nous al­lons leur mon­trer que nous mé­ri­tons plus de consi­dé­ra­tion », af­firme-t-il.

Pen­dant ces 12 jours, l’Im­pact U21 af­fron­te­ra trois équipes de ré­serve, celles d’Auxerre, de Reims et de Troyes. « En jouant contre trois équipes dif­fé­rentes, nous al­lons re­cueillir da­van­tage d’in­for­ma­tion sur notre ni­veau. De plus, nous al­lons mon­trer notre sa­voir-faire », fait va­loir M. Eul­laf­froy.

Un to­tal de 19 joueurs sont par­tis pour la ville de Troyes. « Il y a cinq joueurs qui sont res­tés à Mon­tréal, car ils étaient bles­sés ou re­ve­naient de bles­sures. Ils vont conti­nuer leur programme d’en­traî­ne­ment pen­dant ce temps », sou­tient-il.

« Nous al­lons leur mon­trer que nous mé­ri­tons plus de consi­dé­ra­tion »

– Philippe Eul­laf­froy

Du chan­ge­ment

Ce camp se­ra dé­ter­mi­nant pour les joueurs, se­lon l’en­traî­neur.

« Ça va chan­ger le cours de la sai­son. Nous al­lons af­fron­ter un ni­veau plus fort qu’au Ca­na­da. De plus, en ayant vé­cu cette ex­pé­rience en­semble, le sen­ti­ment d’ap­par­te­nance des joueurs et la co­hé­sion de l’équipe se­ront amé­lio­rés. »

Les chan­ge­ments se­ront aus­si vi­sibles à moyen terme, es­time-t-il. « Nous al­lons ga­gner entre deux et quatre ans. Ça va nous confor­ter dans la voie qu’on a prise et ça au­ra un im­pact sur les pro­chaines gé­né­ra­tions. Ce se­ra un voyage d’études en­ri­chis­sant et ini­tia­tique. »

(Pho­to : Pa­co­pho­to.ca)

L’Im­pact U21 s’est en­vo­lé pour la France le 22 juillet.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.