Des « rou­lottes » pour désen­gor­ger

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Jo­sianne Des­jar­dins

Afin de ga­gner plus d’es­pace pour lo­ger des dé­te­nus de la pri­son Ri­vière-des-Prai­ries, l’idée d’ins­tal­ler des rou­lottes comme celles que l’on re­trouve sur des chan­tiers au­rait été sou­le­vée par le mi­nis­tère de la Sé­cu­ri­té pu­blique.

« Nous ne sommes pas d’ac­cord. Nous avons be­soin d’une vraie place sé­cu­ri­taire », sou­tient Sté­phane Le­maire, pré­sident du Syn­di­cat des agents cor­rec­tion­nels du Qué­bec.

À sa­voir si cette pos­si­bi­li­té pour­rait être en­vi­sa­gée, le mi­nis­tère de la Sé­cu­ri­té pu­blique a ré­pon­du par cour­riel qu’ « au­cune dé­ci­sion dans ce sens n’a en­core été prise ».

Des agents qui font du sur­temps

Il ne se­rait pas rare de voir des agents qui tra­vaillent 16 heures par jour pour com­bler le manque d’ef­fec­tifs en rai­son du nombre éle­vé de dé­te­nus, se­lon M. Le­maire.

Du cô­té du mi­nis­tère, on nous in­dique que « 16 agents des ser­vices cor­rec­tion­nels sup­plé­men­taires ont été em­bau­chés pour as­su­rer les ac­ti­vi­tés opé­ra­tion­nelles » à l’éta­blis­se­ment de Ri­vière-des-Prai­ries.

Mais pour le pré­sident du syn­di­cat, cette me­sure est in­suf­fi­sante. Pen­dant le temps que les agents doivent être en mode « in­ter­ven­tion » en­vers les dé­te­nus, il est dif­fi­cile de concen­trer des ef­forts pour la ré­ha­bi­li­ta­tion de ceux-ci, dé­plore-t-il.

De plus, la sur­po­pu­la­tion fait en sorte que les dé­te­nus ou pré­ve­nus ne sont pas sé­pa­rés en fonc­tion de leur dé­lit.

« Un jeune de 19 ans va être pla­cé avec un tueur. C’est sur que ça n’aide pas », sou­tient-il.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.