L’église Saint-jo­seph se­ra consa­crée

Le nou­vel ar­che­vêque de Mon­tréal, Ch­ris­tian Lé­pine, y pré­si­de­ra une messe pour l’oc­ca­sion

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Sa­muel Le­duc-fre­nette

Construite en 1875 et 1876 dans un style néo­go­thique sobre, l’église Saint-Jo­seph n’a tou­jours pas été consa­crée. C’est du moins ce qu’a dé­cou­vert Fer­nand Beau­lieu, en poste dans la pa­roisse du même nom de­puis deux ans. Pour re­mé­dier à la si­tua­tion, le curé re­ce­vra ex­cep­tion­nel­le­ment l’ar­che­vêque de Mon­tréal, Ch­ris­tian Lé­pine, qui pré­si­de­ra une messe spéciale et consa­cre­ra fi­na­le­ment les lieux, le di­manche 14 oc­tobre, à 11 h.

L’ab­bé Beau­lieu ne cache pas son en­thou­siasme face à la ve­nue de son su­pé­rieur. « Il est dans ses pre­mières ac­tions et il cherche à être pré­sent au­près de ses com­mu­nau­tés pa­rois­siales, re­late- t- il. Il va pro­fi­ter de l’oc­ca­sion pour consa­crer notre église. […] Ça dé­montre qu’il y a un lien entre l’évêque et les pa­rois­siens. »

Du­rant la messe, il uti­li­se­ra le saint chrême, une huile d’olive, pour l’onc­tion de l’au­tel. Nor­ma­le­ment, on ins­talle des croix aux murs de l’église que l’évêque ou, dans ce cas, l’ar­che­vêque, va éga­le­ment oindre.

« Quand on consacre une église, on met des croix de consé­cra­tion, ex­plique l’ab­bé Beau­lieu. On en met 12, pour les 12 apôtres, ou quatre, comme les quatre évan­gé­listes, Jean, Mat­thieu, Luc et Marc. »

Sauf qu’à Saint-Jo­seph, 12 croix de bois avaient dé­jà été ins­tal­lées au-des­sus de 12 des 14 sta­tions du che­min de croix qui re­pré­sente la Pas­sion du Ch­rist.

Se­lon l’ab­bé Beau­lieu, ces croix avaient pro­ba­ble­ment été ins­tal­lées dans le but de dé­dier l’église. Il ignore tou­te­fois qui a pris cette ini­tia­tive et à quel mo­ment elle a été prise. Il ignore aus­si pour­quoi la consé­cra­tion n’a pas eu lieu.

Mgr Lé­pine de­vra seule­ment trou­ver un moyen de tou­cher les croix, qui sont loin d’être at­tei­gnables à hau­teur d’homme.

Cette messe se­ra par­ti­cu­lière en rai­son de cer­tains rites qui se­ront ajou­tés à ceux de la messe ha­bi­tuelle. Ce ri­tuel par­ti­cu­lier cor­res­pond à l’illu­mi­na­tion, alors que seule la lu­mière du jour pé­né­tre­ra l’église, de même qu`à l’uti­li­sa­tion de l’en­cen­soir et, bien sûr, du saint chrême.

Un goû­ter se­ra gra­cieu­se­ment of­fert par les Che­va­liers de Co­lomb et le Club op­ti­miste Mon­tréal-Co­lom­bo.

325 ans de vie pa­rois­siale

L’ab­bé Beau­lieu cher­chait au dé­part un moyen de sou­li­gner le 325e an­ni­ver­saire de sa pa­roisse, fon­dée en 1687. C’est à cette date que les pre­miers re­gistres pa­rois­siaux de Ri­vière- desP­rai­ries sont ap­pa­rus.

« Avant, on était une des­serte de l’église Notre-Dame, rap­pelle-t-il. Il y avait des prêtres qui ve­naient oc­ca­sion­nel­le­ment pour des messes. » Il s’agis­sait en fait de mis­sion­naires de La­chine qui voya­geaient par ca­not afin d’al­ler prê­cher l’Évan­gile chez les co­lons.

L’église Saint-Jo­seph est l’hé­ri­tière d’une pre­mière cha­pelle, éri­gée sur la rue de Cli­chy au temps de la co­lo­nie. Au­cune trace de ce bâ­ti­ment n’est au­jourd’hui vi­sible.

« C’est à par­tir de [ce pré­texte] que l’idée m’est ve­nue », dit-il. Une recherche au dio­cèse de Mon­tréal s’est avé­rée peu fruc­tueuse. L’ab­bé a alors conclu que son église n’avait ja­mais été consa­crée.

La consé­cra­tion n’a-t-elle pas lieu lors de l’inau­gu­ra­tion d’un lieu de culte? « Quand on construit une église, on ne la consacre pas avant qu’elle soit payée », ré­pond-il. Cette rai­son n’élu­cide tou­te­fois pas le mys­tère en­tou­rant l’ab­sence de dé­di­cace dans ce lieu.

Il est à no­ter que cette si­tua­tion n’a ja­mais em­pê­ché les fi­dèles de s’y re­cueillir et les prêtres qui s’y sont suc­cé­dé d’of­fi­cier. En ce sens, une église non consa­crée n’est pas moins im­por­tante qu’une autre.

« Il y a eu le témoignage de ces gens, et là on pose un geste en­core plus concret », dit l’ab­bé Beau­lieu, qui a ins­tal­lé, en pré­vi­sion de l’évé­ne­ment, une plaque pour com­mé­mo­rer l’onc­tion de l’église.

(Pho­to : Pa­trick Des­champs)

Les 12 croix de bois sont si­tuées au-des­sus de 12 des 14 sta­tions du che­min de croix ré­par­ties sur les murs la­té­raux de l’église Saint-Jo­seph.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.