L’écoute avant tout

En­tre­vue avec la can­di­date de Vi­sion Mon­tréal, Cin­dy Le­clerc

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Sa­muel Le­duc-Fre­nette sa­muel.le­duc-fre­nette@tc.tc

Du chan­ge­ment

La can­di­date au poste de conseiller de Ville dans le dis­trict de Ri­vière-des-Prai­ries, Cin­dy Le­clerc, se pré­sente comme une per­sonne in­tègre et à l’écoute des gens. En cam­pagne à plein temps—elle est tou­jours en congé de ma­ter­ni­té—, elle croit avoir de bonne chance de faire un gain pour Vi­sion Mon­tréal (VM), le par­ti de la mai­resse Chan­tal Rou­leau qu’elle re­pré­sente.

Son maître mot est dé­fi­ni­ti­ve­ment l’écoute. « En vente, on peut avoir le meilleur pro­duit, mais le plus im­por­tant, c’est vrai­ment de col­la­bo­rer et d’écou­ter son par­te­naire pour faire avan­cer les choses, dit-elle. Avec le tra­vail que j’ai fait pen­dant 15 ans, si je n’avais pas d’écoute, je n’au­rais pas réus­si. »

Celle qui a long­temps tra­vaillé dans le mi­lieu de la vente s’at­taque au­jourd’hui à gros : la po­li­tique. Elle n’a ja­mais mi­li­té pour un par­ti avant, mais sa ren­contre avec la conseillère de la Ville dans Pointe-aux-Praires (PAP), Ca­ro­line Bour­geois, l’a com­plè­te­ment char­mé.

« C’est elle mon exemple et qui me rend sa­tis­faite de VM », té­moigne-t-elle. Mme Le­clerc ha­bite PAP, un dis­trict voi­sin à ce­lui de RDP dans le­quel elle se pré­sente. Mme Le­clerc croit que les Prai­ri­vois sont dus pour du chan­ge­ment. Lors de l’élec­tion gé­né­rale de 2009, les gens du dis­trict avaient por­té au pou­voir Gio­van­ni Ra­pa­na et Ma­ria Cal­de­rone (qui a dé­mis­sion­né de­puis, pro­vo­quant l’élec­tion en cours), deux conseillers d’Union Mon­tréal, le par­ti du maire de Mon­tréal Gé­rald Trem­blay.

En fai­sait le choix de VM, la can­di­date croit que ses conci­toyens lan­ce­raient un mes­sage clair à M. Trem­blay en lien avec les al­lé­ga­tions qui res­sortent sur son ad­mi­nis­tra­tion de­puis le dé­but des au­diences de la Com­mis­sion Char­bon­neau.

« Avec tout ce qui se passe en ce mo­ment, je ne pense que les gens se­raient fiers le 12 no­vembre de se ré­veiller et qu’à RDP, on ait vo­té Union Mon­tréal », lance-t-elle, per­sua­dée.

En outre, elle croit qu’en vo­tant pour elle, les Prai­ri­vois pour­ront da­van­tage prendre part aux dé­ci­sions de l’ad­mi­nis­tra­tion en place. Après tout, son par­ti, VM, dé­tient la ma­jo­ri­té de­puis 2009.

Mme Le­clerc af­firme qu’elle bé­né­fi­cie de l’ap­pui de beau­coup d’élec­teurs. Sur le ter­rain, le nom de la mai­resse sus­cite, se­lon elle, beau­coup de com­men­taires po­si­tifs.

« Il y a un ci­toyen qui est ve­nu me voir cette se­maine pour que je l’aide à rem­plir ses pa­piers, dit-elle. Pour moi, ça montre qu’il a confiance en moi. » Une confiance en par­tie at­tri­buable à la ré­pu­ta­tion de Mme Rou­leau.

D’ailleurs, la can­di­date ne par­tage pas la per­cep­tion de Mme Cal­de­rone et de M. Ra­pa­na se­lon la­quelle RDP se­rait dé­fa­vo­ri­sé par l’ad­mi­nis­tra­tion Rou­leau par rap­port à Pointe-auxT­rembles (PAT).

« Il faut que les ci­toyens sachent qu’il va tou­jours y avoir un bu­reau pour les ac­cueillir dans le sec­teur RDP », rap­pelle-t-elle, et ce, même si la mai­son du ci­toyen, qui re­grou­pe­ra no­tam­ment les élus et les fonc­tion­naires de l’ar­ron­dis­se­ment RDP-PAT, se­ra si­tuée à PAT.

Mme Le­clerc sou­tient que la mai­son de la culture RDP, qui est at­ten­due de­puis plus de 20 ans, ver­ra le jour grâce à la mai­resse Rou­leau. « Ça va être un su­per lieu pour toute la com­mu­nau­té, se ré­jouit-elle. Les gens at­tendent ça. Ils m’en parlent quand je fais du porte-à-porte. »

Prio­ri­tés adap­tables

« Mes prio­ri­tés sont les prio­ri­tés de mes conci­toyens! », lance la can­di­date lors­qu’on lui de­mande de les nom­mer. Mais en­core?

« Tout le monde sait que le trans­port en com­mun est dé­fi­cient », ad­met-elle. Ce qu’il fau­drait faire, ce se­rait de mieux in­té­grer l’en­semble du ré­seau des trans­ports : au­to­bus, fu­tur Train de l’Est et mé­tro vont de­voir s’ar­ri­mer afin de per­mettre à RDP d’être moins loin du centre-ville.

Ce­ci doit tou­te­fois se faire rai­son­na­ble­ment. Elle as­sure que si Pro­jet Mon­tréal pre­nait le pou­voir dans l’ar­ron­dis­se­ment, il pour­rait me­na­cer la quié­tude des au­to­mo­bi­listes.

« Il faut consi­dé­rer que la voi­ture a en­core une place im­por­tante à RDP-PAT et il ne fau­drait pas faire comme sur le Pla­teau et mettre des vi­gnettes par­tout ou des par­co­jours [des sta­tion­ne­ments ta­ri­fés à la jour­née]. »

Comme autre en­ga­ge­ment, Mme Le­clerc veut amé­lio­rer la qua­li­té de vie de ses conci­toyens. Ce­la passe, entre autres, par une offre d’ac­ti­vi­tés es­ti­vales ac­crues pen­dant la sai­son es­ti­vale. « J’ai plein d’idées et je suis prête à en­tendre les idées des ci­toyens », laisse-t-elle tom­ber.

(Pho­to : pa­co­pho­to.ca)

La can­di­date Cin­dy Le­clerc se voit comme quel­qu’un de très en­ga­gé dans sa com­mu­nau­té. Elle pro­met d’être à l’écoute des ci­toyens si elle est élue.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.