Les Dra­gons : près de la sai­son par­faite

Foot­ball

L'Informateur - - SPORTS - Au­drey Gau­thier

L’équipe ju­vé­nile de foot­ball du col­lège Saint- Jean- Vian­ney a re­trou­vé sa grande ri­vale, lors de la fi­nale ré­gio­nale du Ré­seau du sport-étu­diant du Qué­bec. Mal­gré de nom­breux ef­forts, la for­ma­tion de l’ar­ron­dis­se­ment Ri­vière- des- Prai­ries– Pointe- auxT­rembles n’a pas réus­si à ra­me­ner la coupe à la mai­son.

Les Dra­gons ont vé­cu une belle sai­son ré­gu­lière en ga­gnant six de leur sept matchs. Leur seule dé­faite a eu lieu de­vant les Aigles de l’école se­con­daire Dal­bé-Viau.

Lors de la pre­mière confron­ta­tion, une

La fi­nale

suc­ces­sion d’er­reurs faite par les Dra­gons a per­mis aux Aigles de par­tir avec la vic­toire, grâce à un poin­tage de 21-0.

« C’était une belle co­mé­die d’er­reurs. [Pen­dant le match], une pe­tite peur s’est ins­tal­lée chez nos joueurs. La crainte d’af­fron­ter Dal­bé- Viau, des gars très ra­pides, très forts et de gros ath­lètes, a eu le des­sus sur nos Dra­gons », men­tionne le co­or­don­na­teur à la dé­fense, Alexis Pa­quette. Un mois après leur der­nier duel, les Dra­gons étaient plus mo­ti­vés que ja­mais pour ten­ter de dé­faire les Aigles.

En plus de l’ab­sence de

cinq spor­tifs par­tants, l’en­traî­neur-chef n’a pu se pré­sen­ter à la ren­contre pour des rai­sons mé­di­cales. « On était à ef­fec­tif très ré­duit. Plu­sieurs de nos joueurs clés man­quaient à l’ap­pel, [ prin­ci­pa­le­ment à l’at­taque]. C’est de­ve­nu une par­tie très émo­tive. C’est ce qui nous a per­mis de cal­mer la peur [que les ath­lètes res­sen­taient lors de la pre­mière par­tie]. C’était un match pour notre coach » , sou­ligne- t- il.

Après des ef­forts sou­te­nus des deux cô­tés du ter­rain, les Dra­gons se sont in­cli­nés par la marque fi­nale de 34-21.

« Dal­bé-Viau est notre bête noire de­puis plu­sieurs an­nées. C’est une équipe qu’on n’ar­rive ja­mais à cer­ner comme il le faut. Ils ont d’ex­cel­lents joueurs. C’est comme le Rouge et Or de La­val. La grosse ma­chine contre la for­ma­tion qui fait tout son pos­sible pour la vaincre », af­firme-t-il.

« C’est un peu le même genre d’équipe que nous, mais avec plus d’ef­fec­tifs, ajoute le co­or­don­na­teur. C’est le nombre qui a fait la dif­fé­rence dans ces matchs-là. Ils peuvent rem­pla­cer les bles­sés plus fa­ci­le­ment. Ils ne sont pas obli­gés de prendre un joueur à la dé­fen­sive pour rem­pla­cer à l’of­fen­sive. On était un peu per­dant au change. Mais je ne veux rien leur en­le­ver. Ces deux matchs- là ont été des clashs de ti­tans. »

Plu­sieurs élé­ments n’ont pas ai­dé les Dra­gons, dans le cadre de la fi­nale. Tou­te­fois, M. Pa­quette in­siste sur le tra­vail ef­fec­tué par ses hommes. « Les Dra­gons se doivent d’être heu­reux et fiers de ce qu’ils ont fait là. C’est une des plus belles sor­ties qu’on a faites cette an­née, sur tous les plans. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.