Le sa­laire et les fonc­tions des élus de RDP-PAT

En 2011 et en 2012

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Sa­muel Le­duc-Fre­nette

At­ten­tion, des tonnes de chiffres se­ront dé­bal­lés dans l’ar­ticle qui suit. Il s’agit, en ces temps de pro­bi­té et d’in­té­gri­té dé­fi­cientes, alors que de plus en plus de trans­pa­rence est exi­gée des po­li­ti­ciens, d’of­frir aux lec­teurs un aper­çu des émo­lu­ments des élus de l’ar­ron­dis­se­ment Ri­vière-des-Prai­ries—Pointe-auxT­rembles (RDP-PAT) et des fonc­tions qu’ils cu­mulent. Il est à no­ter que leurs droits sont en­ca­drés par la Loi sur le trai­te­ment des élus mu­ni­ci­paux.

La mai­resse

La mai­resse Chan­tal Rou­leau, élue lors d’une élec­tion par­tielle en juin 2010, bé­né­fi­cie cette an­née d’une ré­mu­né­ra­tion de base de conseillère de Ville équi­va­lente à 50 728 $ (49 734 $ en 2011). À ce mon­tant, s’ajoute une prime de 24 801 $ (24 314 $ en 2011) pour le rôle de mai­resse qu’elle rem­plit.

En­fin, de­puis l’an der­nier, elle oc­cupe la vice-pré­si­dence de la Com­mis­sion sur l’eau, l’en­vi­ron­ne­ment, le dé­ve­lop­pe­ment du­rable et les grands parcs (CEEDDGP). Se­lon la Ville, cette Com­mis­sion touche « di­vers as­pects propres à la pro­duc­tion et à la dis­tri­bu­tion de l’eau po­table, au dé­ve­lop­pe­ment du­rable ain­si qu’à la col­lecte, à la va­lo­ri­sa­tion et à l’éli­mi­na­tion des ma­tières ré­si­duelles » de même qu’à « la ges­tion des éco­ter­ri­toires, des lacs et cours d’eau mu­ni­ci­paux, et de la Di­rec­tion des Mu­séums na­ture ». Cette fonc­tion ajoute à son sa­laire 11 273 $ en 2012, an­née au cours de la­quelle elle tou­che­ra, en tout, 86 802 $* (81 981 $ en 2011).

Dis­trict de Ri­vière-des-Prai­ries

Les postes de conseillers à RDP ont su­bi un peu de chan­ge­ment au cours de la der­nière an­née. D’abord, la conseillère de la Ville, Ma­ria Cal­de­rone, a dé­mis­sion­né l’été der­nier. Elle tra­vaille au­jourd’hui pour une en­tre­prise pri­vée. Cin­dy Le­clerc, élue pour le par­ti de la mai­resse Rou­leau le 11 no­vembre, rem­place dé­sor­mais la conseillère dé­mis­sion­naire.

Comme elle a oc­cu­pé son siège jus­qu’au 30 juin, elle ne re­ce­vra en fin de compte que la moi­tié de son sa­laire, qui équi­vaut donc à 25 225 $ (au lieu de 50 728 $). Pour avoir été pré­si­dente de la Com­mis­sion sur le dé­ve­lop­pe­ment so­cial et la di­ver­si­té mon­tréa­laise et membre de la Com­mis­sion de l’en­vi­ron­ne­ment, s’ajoutent à ce mon­tant res­pec­ti­ve­ment 8408 $ et 2235$.

Son sa­laire to­tal est donc de 35 868 $ (71 462 $ en 2011). Qu’à ce­la ne tienne, se­lon la Ville de Mon­tréal, une prime de dé­part de 88 240 $ de­vait nor­ma­le­ment être ver­sée à Mme Cal­de­rone, qui a été élue pour une pre­mière fois en 2005.

En­suite, Gio­van­ni Ra­panà, conseiller d’ar­ron­dis­se­ment, a quit­té son par­ti po­li­tique il y a quelques jours seule­ment. Il reste tou­te­fois en poste comme in­dé­pen­dant.

Son sa­laire de base comme conseiller d’ar­ron­dis­se­ment s’élève à 29 309 $ (28 735 $ en 2011), mon­tant au­quel il ajoute 5636 $ pour sa par­ti­ci­pa­tion à la CEEDDGP. Au to­tal, sa ré­mu­né­ra­tion an­nuelle est de 34 945 $ (34 216 $ en 2011).

Dis­trict de la Pointe-aux-Prai­ries

Ca­ro­line Bour­geois, parce qu’elle est conseillère de la Ville, re­çoit à la base 50 728 $ (49 734 $ en 2011). Pour avoir été suc­ces­si­ve­ment membre de la Com­mis­sion de la pré­si­dence du con­seil, qui « s’in­té­resse aux as­pects liés à la dé­mo­cra­tie, à la par­ti­ci­pa­tion ci­toyenne et au fonc­tion­ne­ment des instances mu­ni­ci­pales », et membre de la Com­mis­sion sur le trans­port et les tra­vaux pu­blics, dont les tra­vaux portent no­tam­ment « sur l’étude de dos­siers en rap­port avec le trans­port ac­tif et col­lec­tif, l’en­lè­ve­ment de la neige et la pro­pre­té de la Ville », Mme Bour­geois per­çoit éga­le­ment 785 $ et 4851 $ de plus.

Son sa­laire an­nuel s’éta­blit donc à 56 364 $ (55 215 $ en 2011).

Ma­rio Blan­chet, quant à lui, a une ré­mu­né­ra­tion de base de conseiller d’ar­ron­dis­se­ment équi­va­lente à celle de M. Ra­panà. Pour être pré­sident du Co­mi­té consul­ta­tif d’ur­ba­nisme, qui s’oc­cupe de trai­ter les de­mandes des par­ti­cu­liers en ma­tière d’ur­ba­nisme et d’amé­na­ge­ment dans l’ar­ron­dis­se­ment, il re­çoit 3382 $. En tout, il fe­ra cette an­née 32 691 $ (31 768 $ en 2011).

Dis­trict de Pointe-aux-Trembles

Su­zanne Dé­ca­rie a le même sa­laire de base de conseillère de la Ville que Mme Bour­geois. Elle a aus­si la même ré­tri­bu­tion que M. Ra­panà, car elle siège à la CEEDDGP. Son sa­laire an­nuel s’élève donc à 56 364 $ (55 215 $ en 2011).

Son col­lègue, Gilles Dé­ziel, a le même sa­laire de base de conseiller d’ar­ron­dis­se­ment que MM. Ra­panà et Blan­chet. Sa ré­mu­né­ra­tion to­tale de 34 945 $ (32 702 $ en 2011) com­prend aus­si sa par­ti­ci­pa­tion comme membre de la Com­mis­sion sur la culture, le pa­tri­moine et les sports (5636 $), qui traite de « tout dos­sier en lien avec le pa­tri­moine, le ré­seau des bi­blio­thèques, le ré­seau de dif­fu­sion cultu­relle mu­ni­ci­pal Ac­cès_ Culture, les ate­liers d’ar­tistes et l’art pu­blic ». *Se­lon les do­cu­ments de la Di­rec­tion du Greffe de la Ville de Mon­tréal que le jour­nal a consul­tés, cette somme pour­rait être moindre « en rai­son de l’im­po­si­tion de pé­na­li­tés en cas d’ab­sences non jus­ti­fiées ou lorsque le nombre to­tal de pré­sences ne per­met pas d’at­teindre le maxi­mum fixé, dans le cas où la ré­mu­né­ra­tion est payable sur la base des pré­sences ». Cette si­tua­tion s’ap­plique à tous les conseillers.

(Pho­to : pa­co­pho­to.ca)

Les élus de Vi­sion Mon­tréal ont six des sept sièges à la mai­rie de Ri­vière-des-Prai­ries— Pointe-aux-Trembles. De gauche à droite, Ma­rio Blan­chet, conseiller, Ca­ro­line Bour­geois, conseillère, Cin­dy Le­clerc, conseillère nou­vel­le­ment élue, Chan­tal Rou­leau, mai­resse, Su­zanne Dé­ca­rie, conseillère, et Gilles Dé­ziel, conseiller.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.