Lorsque la si­rène crie, tout le monde à l’abri

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Simon Bousquet

Les si­rènes de confi­ne­ment des en­tre­prises Cep­sa et Chem­trade ont re­ten­tit le 27 no­vembre. Le test ef­fec­tué par la sé­cu­ri­té ci­vile a du­ré en­vi­ron trois mi­nutes.

L’ob­jec­tif était de vé­ri­fier les ni­veaux so­nores de cha­cune des si­rènes et de per­mettre aux ci­toyens de re­con­naître le son des si­rènes. En temps nor­mal, lorsque la si­rène re­ten­tit, les ré­si­dents de­vraient se ré­fu­gier dans le bâ­ti­ment le plus près, fer­mer les portes, les fe­nêtres et la ven­ti­la­tion, écou­ter la ra­dio et évi­ter d’uti­li­ser le té­lé­phone.

La si­rène donne éga­le­ment le coup d’en­voi d’une cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion qui se­ra faite au­près des ré­si­dents du pé­ri­mètre. L’ad­mi­nis­tra­tion mu­ni­ci­pale compte ré­pé­ter l’exer­cice afin de dé­ve­lop­per de bons ré­flexes contri­buant à amé­lio­rer la sé­cu­ri­té de tous. Les ci­toyens qui vou­draient en­tendre le son de la si­rène peuvent se rendre sur le site In­ter­net du Co­mi­té mixte mu­ni­ci­pa­li­té­sin­dus­tries-ci­toyens de l’est de Montréal (CMMIC) ou consul­ter le www.ville.mon­treal.qc.ca/csc.

« Bien que très peu d’ac­ci­dents in­dus­triels ma­jeurs aient été re­cen­sés à Montréal, il est es­sen­tiel que les ci­toyens soient in­for­més des com­por­te­ments res­pon­sables à adop­ter ad­ve­nant un in­ci­dent ma­jeur. Dans le cas d’un re­lâ­che­ment de gaz toxique dans l’at­mo­sphère qui dé­passe les li­mites de l’in­dus­trie, une si­rène d’alerte se­ra dé­clen­chée par celle-ci, et pour­ra être en­ten­due par qui­conque, se trou­vant dans le rayon d’impact de cette in­dus­trie », a ex­pli­qué Valérie De Ga­gné de la Ville de Montréal.

(Pho­to: gra­cieu­se­té)

Carte des sec­teurs où de­vraient être en­ten­dues les si­rènes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.