Des pan­cartes post-élec­to­rales?

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Sa­muel Leduc-frenette

Au moins une pan­carte élec­to­rale du can­di­dat d’Union Montréal ( UN), Ni­no Co­la­vec­chio, a été aper­çue dans Ri­vière-desP­rai­ries, et ce, un mois après l’élec­tion qui a por­té au pou­voir la conseillère de la Ville Cindy Le­clerc. Or, après 15 jours sui­vant une élec­tion, les af­fiches par­ti­sanes sont in­ter­dites sur les po­teaux ou sur les in­fra­struc­tures pu­bliques.

Dans ce cas, la Loi élec­to­rale pré­voit que « la mu­ni­ci­pa­li­té lo­cale sur le ter­ri­toire de la­quelle elle est si­tuée ou le pro­prié­taire des lieux ou des po­teaux où elle est pla­cée peut la faire en­le­ver aux frais du par­ti ou du can­di­dat qu’elle fa­vo­rise ».

La­dite pan­carte a été aper­çue sur po­teau au coin de l’ave­nue Ozias-Leduc et de la rue Paul-Le­ton­dal.

In­for­mé à ce su­jet, l’ar­ron­dis­se­ment Ri­vière- des- Prai­ries— Pointe- aux- Trembles in­dique que toutes les pan­cartes ont été re­ti­rées sur son ter­ri­toire.

Si ce n’était pas le cas, la pro­cé­dure ha­bi­tuelle vou­drait que le Rè­gle­ment de zo­nage s’ap­plique, et que des ins­pec­teurs de la Di­rec­tion de l’amé­na­ge­ment ur­bain et des ser­vices aux en­tre­prises aver­tissent un par­ti po­li­tique ou un can­di­dat de la pré­sence de pan­cartes. Si celles-ci n’étaient pas re­ti­rées dans un dé­lai rai­son­nable, les per­sonnes res­pon­sables pour­raient être mises à l’amende. Cette sanc­tion n’a tou­te­fois jamais été mise à exé­cu­tion.

Chez UN, la di­rec­trice des com­mu­ni­ca­tions, Louise Four­nier, in­dique qu’il y a eu une opération de re­trait de toutes les pan­cartes de son par­ti. Se­lon elle, cette opération s’est fait dans les quinze jours sui­vant l’élec­tion du 11 no­vembre, soit au plus tard le 26 no­vembre.

« S’il en reste ac­ci­den­tel­le­ment, ça se peut, dit-elle. Ça se­rait bien in­vo­lon­taire.

« Je pour­rais en­voyer quel­qu’un voir où il en reste. »

Elle af­firme que son par­ti a peut- être ou­blié cer­taines af­fiches, car « des fois, c’est l’en­tou­rage im­mé­diat du can­di­dat » qui les ins­talle. « Mais il reste quand même que c’est la res­pon­sa­bi­li­té du par­ti de voir qu’il n’en reste plus. »

(Pho­to : Isa­belle Ber­ge­ron)

Cette pan­carte, à proxi­mi­té de l’église Sainte-Marthe, dans le dis­trict de Ri­vière-des-Prai­ries, a été re­ti­rée dans la se­maine du 25 no­vembre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.