À Noël, ils ai­me­raient tant vous voir…

Ne les lais­sez pas seuls! Sor­tez le sucre à la crème, j’ar­rive!

L'Informateur - - INTERGÉNÉRATION -

Quoi de mieux pour faire jaillir les étin­celles dans les yeux et le coeur de nos aî­nés que de pro­fi­ter des Fêtes pour re­dé­cou­vrir la joie de par­ta­ger des mo­ments heu­reux avec eux? Au me­nu : le bon­heur. En ef­fet, quel dé­lice que ces après-mi­dis d’an­tan où vous ren­diez vi­site à vos grand­spa­rents du­rant les Fêtes! Vous vous ber­ciez peut-être près du poêle à bois en chan­tant des chan­sons ou en­core dans un si­lence em­preint de ten­dresse. Grand-ma­man ap­por­tait son sucre à la crème : ça res­pi­rait le bon­heur, tout sim­ple­ment. Juste à fer­mer les yeux, vous vous y re­trou­vez.

Au­jourd’hui, vous em­me­nez vos en­fants voir leurs grands-pa­rents, voire leurs ar­rière-grand­spa­rents, pour le jour de l’An. Vous ar­ri­vez la veille, ai­dez grand-ma­man à faire cuire la dinde tan­dis que fis­ton se berce avec son ar­riè­re­grand-père... et ça sent tou­jours le bon­heur! Le fait de voir le sou­rire de votre grand-père et ce­lui de grand-mère qui, le bout du nez un peu fa­ri­neux, montre à votre pe­tite der­nière les se­crets de son pain aux can­ne­berges, vous ré­chauffe le coeur. Le len­de­main, tous sont vê­tus de leurs plus beaux atours, et grand­père, ému, bé­nit la fa­mille réunie.

Quel ca­deau mer­veilleux que d’of­frir à vos en­fants la pré­sence de votre fa­mille. Car le vrai bon­heur, c’est de par­ta­ger des mo­ments avec ceux qu’on aime. Des mo­ments qui ont le pou­voir de créer des sou­ve­nirs im­pé­ris­sables. D’où l’im­por­tance de culti­ver et de mul­ti­plier les oc­ca­sions pour re­nouer avec nos aî­nés... avec le sou­hait que cha­cune de leurs jour­nées soit ré­chauf­fée du sou­ve­nir de ce vrai bon­heur!

Source : Heb­do Concept

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.