Nou­veaux stu­dios pour fu­turs jour­na­listes

Les étu­diants en com­mu­ni­ca­tion du cé­gep Ma­rie-Vic­to­rin ont de nou­velles ins­tal­la­tions

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Sa­muel Le­duc-Fre­nette sa­muel.le­duc-fre­nette@tc.tc

Les étu­diants en arts et lettres, pro­fil com­mu­ni­ca­tion, du cé­gep Ma­rie-Vic­to­rin ont beau avoir amor­cé leur ses­sion d’au­tomne à la mi-oc­tobre, ils ont pu se conso­ler avec leurs nou­veaux lo­caux d’enseignement et de production jour­na­lis­tique de même qu’avec l’équi­pe­ment der­nier cri qui leur est four­ni.

Dé­sor­mais, les jour­na­listes en herbe bé­né­fi­cient d’un centre de créa­tion mul­ti­pla­te­forme, qui re­groupe une salle de classe tout ce qu’il y a de plus nor­male, à la dif­fé­rence près que des or­di­na­teurs de marque Apple, comme ceux que l’on re­trouve dans de vraies salles de presse, sont dis­po­sés au­tour des bu­reaux. Il est même pos­sible de pro­je­ter sur un écran géant ce qui se fait sur ces or­di­na­teurs.

Cette salle a aus­si son propre stu­dio de ra­dio ca­ché par une porte de ga­rage vi­trée. Ce stu­dio n’est pas le seul, puis­qu’il y en a un autre dans les cor­ri­dors du cé­gep, pas très loin du centre de créa­tion mul­ti­pla­te­forme.

Entre ce der­nier et le stu­dio de té­lé­vi­sion, au­quel est an­nexé une régie de l’image et une autre du son, se re­groupent plu­sieurs salles de mon­tage.

Contrai­re­ment aux an­nées pas­sées, les étu­diants n’ont plus à chan­ger d’étage ou de pa­villon pour suivre leurs cours de com­mu­ni­ca­tion. « Avant, on pou­vait don­ner un cours théo­rique au deuxième étage, et puis don­ner un cours de mon­tage en bas », fait re­mar­quer Jacques Ther­rien, l’un des deux pro­fes­seurs de jour­na­lisme du cé­gep et ins­ti­ga­teur du pro­jet de re­con­ver­sion des lieux.

Les lo­caux sont aus­si mu­nis de ca­mé­ras HD, d’écrans, de consoles et d’éclai­rage ré­cem­ment ache­tés.

« Des étu­diants peuvent par­tir faire des re­por­tages avec des iPad tan­dis que d’autres vont faire des

re­cherches ici. »

Mar­tin La­ro­chelle, pro­fes­seur

Vive le « mul­ti­tâche »

Bien que le cur­sus de base, un mé­lange de cours théo­riques et d’ate­liers pra­tiques, ne change pas fon­da­men­ta­le­ment, la ma­nière d’en­sei­gner évo­lue avec le nou­vel équi­pe­ment.

Ain­si, on n’en­seigne pas le jour­na­lisme écrit ou élec­tro­nique en vase-clos. Bien au contraire. Tous les médias que les étu­diants ex­pé­ri­mentent sont in­té­grés.

Les ap­pren­tis « vont par­tir d’une thé­ma­tique gé­né­rale, par exemple l’hi­ver qué­bé­cois, et de­vront créer 15 re­por­tages », que ce soit en fai­sant des ar­ticles pour le jour­nal, des to­pos pour la té­lé­vi­sion ou la ra­dio ou des textes pour In­ter­net, donne en exemple M. Ther­rien.

Les étu­diants doivent éga­le­ment uti­li­ser les médias so­ciaux pour dif­fu­ser l’in­for­ma­tion.

Cette fa­çon de pro­cé­der va aus­si exi­ger d’eux une plus grande co­or­di­na­tion. « Des étu­diants peuvent par­tir faire des re­por­tages avec des iPad tan­dis que d’autres vont faire des re­cherches ici », explique Mar­tin La­ro­chelle, l’autre pro­fes­seur de com­mu­ni­ca­tion et ins­ti­ga­teur du pro­jet.

Se­lon M. Ther­rien, qui a sou­mis à la di­rec­tion du cé­gep, avec son col­lègue, l’idée de mo­der­ni­ser le pro­gramme de com­mu­ni­ca­tion, les mo­di­fi­ca­tions visent à rap­pro­cher ce­lui-ci de ce qui se fait à la fois dans les uni­ver­si­tés et dans les mi­lieux pro­fes­sion­nels.

L’Uni­ver­si­té du Québec à Mon­tréal, qui a ré­cem­ment re­fait des stu­dios de ses pro­grammes de com­mu­ni­ca­tion, a d’ailleurs ser­vi d’ins­pi­ra­tion pour le cé­gep.

(Photo : pa­co­pho­to.ca)

Les étu­diants en com­mu­ni­ca­tion du cé­gep Ma­rie-Vic­to­rin ont, de­puis cet au­tomne, ac­cès des équi­pe­ments tech­niques plus per­for­mants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.