Contre le gel des fonds vers Haï­ti

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Josianne Des­jar­dins

Le gel des fonds des­ti­nés à de nou­veaux pro­jets en Haï­ti par le gou­ver­ne­ment fédéral sème l’in­com­pré­hen­sion et l’in­quié­tude chez des membres de la com­mu­nau­té haï­tienne de Montréal. La dé­pu­tée d’Ho­no­ré-Mer­cier, Pau­li­na Aya­la, a or­ga­ni­sé une dis­cus­sion pour trans­mettre leur mes­sage à Ot­ta­wa.

Une di­zaine de re­pré­sen­tants d’or­ga­nismes et de la com­mu­nau­té ont ré­pon­du à l’ap­pel de la dé­pu­tée néo-dé­mo­crate; le 15 jan­vier, dont le par­ti a ré­cem­ment dé­non­cé la dé­ci­sion.

La di­rec­trice de la Mai­son des jeunes Ri­vière-des-Prai­ries, Cons­tane Vincent, est re­tour­née dans son pays d’ori­gine en no­vembre. C’est là qu’elle a consta­té l’am­pleur des dé­gâts lais­sés par le séisme, même trois ans après que la tra­gé­die est sur­ve­nue.

« Mal­gré la mau­vaise gé­rance, le gou­ver­ne­ment ca­na­dien a pro­fi­té de la si­tua­tion. Pour eux, c’était un pré­texte pour ces­ser l’aide. Se­lon moi, d’autres moyens au­raient pu être pris pour in­ter­ve­nir. Il faut consul­ter la po­pu­la­tion sur le ter­rain. Ils vivent en­core dans une si­tua­tion chao­tique », dé­plore-t-elle.

Jean-Mar­cel Bal­ta­zar, un ré­sident d’An­jou, croit pour sa part que la dé­ci­sion du gou­ver­ne­ment est « in­juste ». « Elle a été prise très ra­pi­de­ment et sans ré­flé­chir, pour­suit-il. On ac­cuse le gou­ver­ne­ment haï­tien d’avoir fait une mau­vaise ges­tion de leurs fi­nances et de ne pas avoir pris ses res­pon­sa­bi­li­tés. Mais c’est plus com­pli­qué que ça. »

Dans l’en­semble, la plu­part des in­ter­ve­nants étaient du même avis: le gou­ver­ne­ment ca­na­dien de­vrait re­con­si­dé­rer sa dé­ci­sion.

Mme Aya­la a spé­ci­fié que le gou­ver­ne­ment haï­tien ne re­çoit pas l’aide des autres pays di­rec­te­ment. La ges­tion des fonds re­vient sou­vent aux or­ga­nismes non-gou­ver­ne­men­taux (ONG).

La sé­na­trice Céline Her­vieux-Payette était aus­si pré­sente lors de la dis­cus­sion. En tant que membre de la dé­lé­ga­tion par­le­men­taire ca­na­dienne, tout comme Mme Aya­la, elles ont ef­fec­tué une vi­site en Haï­ti en mars 2012 et elles ont consta­té « l’état de sur­vie » per­pé­tuel dans le­quel les ha­bi­tants vivent. En dé­cembre, on comp­tait en­core 360 000 Haï­tiens par­qués dans les camps de ré­fu­giés de­puis le séisme, se­lon l’Or­ga­ni­sa­tion in­ter­na­tio­nale des mi­gra­tions.

Dans le rap­port de la dé­lé­ga­tion, les membres ont in­di­qué que « le fi­nan­ce­ment des pro­jets de­vrait du­rer de trois à cinq ans. Les pro­jets agri­coles et en­vi­ron­ne­men­taux étaient les plus im­por­tants ».

De­puis 2006, le Ca­na­da a ver­sé en­vi­ron 1 G$ pour ve­nir en aide à Haï­ti.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.