Les or­ga­nismes com­mu­nau­taires veulent plus d’ar­gent

Le dé­pu­té Tan­guay s’en­gage à les sou­te­nir à l’as­sem­blée na­tio­nale

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Sa­muel Leduc-frenette

Six or­ga­nismes com­mu­nau­taires prai­ri­vois se sont joint à une vaste coa­li­tion qué­bé­coise afin de ré­cla­mer un meilleur fi­nan­ce­ment de leur prin­ci­pal bailleur de fonds, le mi­nis­tère de la San­té et des Ser­vices so­ciaux (MSSS). À l’ins­tar de ce qui est fait dans les 125 cir­cons­crip­tions de la pro­vince, ils ont re­mis une pé­ti­tion à cet ef­fet à leur dé­pu­té pro­vin­cial. Ce der­nier, Marc Tan­guay, s’est en­ga­gé à la re­mettre à l’As­sem­blée na­tio­nale.

Le do­cu­ment noir­ci de si­gna­tures a été re­mis au dé­pu­té lors d’une ren­contre au centre des femmes de Ri­vière-des-Prai­ries en com­pa­gnie d’ac­teurs du mi­lieu com­mu­nau­taire. Il conte­nait 937 si­gna­tures sur un nombre de 1200 qui était vi­sé.

« Je vous lève mon cha­peau et je vous fé­li­cite », s’est ex­cla­mé à ses hôtes le nou­veau dé­pu­té de La­Fon­taine. « Je vais ajou­ter ma voix à la vôtre. »

L’avo­cat de pro­fes­sion s’est en­ga­gé à ap­pe­ler à l’As­sem­blée na­tio­nale afin de sa­voir quand il pour­ra dé­po­ser le do­cu­ment après l’ou­ver­ture de la ses­sion par­le­men­taire, le 12 fé­vrier.

Il a même lan­cé l’idée de co­or­don­ner les dé­pôts de pé­ti­tions par les dé­pu­tés. De cette fa­çon, les do­cu­ments pour­raient être pré­sen­tés sur plu­sieurs jours, et donc ne pas tom­ber dans l’ou­bli.

Un rôle im­por­tant

À la fin de la ren­contre, M. Tan­guay a par­ti­cu­liè­re­ment in­sis­té sur le rôle im­por­tant que jouent de tels or­ga­nismes. « Si de­main vous fai­siez la grève, il y a des hommes, des femmes et des en­fants qui se­raient dans le be­soin », a-t-il ra­con­té.

« Les ac­tions que vous faites ne pour­ront jamais être rem­pla­cées pas un mi­nis­tère ou une agence », a-t-il ajou­té, avant d’as­su­rer qu’il y a « un impact struc­tu­rant à in­ves­tir mi­ni­ma­le­ment dans l’éco­no­mie so­ciale et dans les or­ga­nismes com­mu­nau­taires ».

Il faut dire que tous les membres réunis au­tour du dé­pu­té avaient préa­la­ble­ment pris de longues mi­nutes pour ex­pri­mer les dif­fi­cul­tés quo­ti­diennes aux­quelles ils font face.

« J’ai­me­rais tel­le­ment avoir trois em­ployés temps plein. Ils se­raient oc­cu­pés, a ra­con­té Nancy Ar­cham­bault, du centre de jour L’ArtRi­vé. On vient qu’on fait tout. Le plan­cher est sale dans la salle de bain, et c’est nous autres qui a à gé­rer tout ça. »

Les tâches trop nom­breuses sont sou­vent le lot des or­ga­ni­sa­teurs com­mu­nau­taires. « On tra­vaille à l’amé­lio­ra­tion des condi­tions de vie des femmes, a rap­pe­lé Yo­laine Fris­ko, du centre des femmes, il faut donc qu’on prenne soin de nous. »

La mo­bi­li­sa­tion se pour­suit

La cam­pagne pro­vin­ciale « Je tiens à ma com­mu­nau­té, je sou­tiens le com­mu­nau­taire » est sur les rails de­puis l’au­tomne der­nier.

Les or­ga­nismes coa­li­sés re­prochent au MSSS d’avoir ge­lé l’en­ve­loppe qui leur est dé­diée avec pour seule aug­men­ta­tion une in­dexa­tion an­nuelle.

En 2011-2012, les ser­vices fi­nan­cés par le Pro­gramme de sou­tien aux or­ga­nismes com­mu­nau­taires l’étaient à hau­teur de 481,6 M$. Or, la coa­li­tion ré­clame 706,6 M$, soit 225 M$ de plus par an­née, ce qui in­clut 60 M$ pour ses membres mon­tréa­lais.

Cet ob­jec­tif per­met­trait, par exemple, l’em­bauche de cinq em­ployés à temps plein dans les six or­ga­nismes prai­ri­vois concer­nés. Ceux-ci ob­tien­draient, en fonc­tion d’un cal­cul fait pour le bien de la cam­pagne, 230 847 $ an­nuel­le­ment.

« Si de­main vous fai­siez la grève, il y a des hommes, des femmes et des en­fants qui se­raient dans le

be­soin. »

- Marc Tan­guay, dé­pu­té de La­Fon­taine

Ac­tuel­le­ment, ils ont un manque à ga­gner qui va­rie entre 47 471 $ à 168 847 $.

En sur­croît d’une hausse de fi­nan­ce­ment, la coa­li­tion ré­clame un « vé­ri­table pro­gramme na­tio­nal dé­dié au fi­nan­ce­ment à la mis­sion » des 3000 or­ga­nismes com­mu­nau­taires au­to­nomes en san­té et ser­vices so­ciaux du Qué­bec.

La pro­chaine ma­ni­fes­ta­tion qu’elle or­ga­nise au­ra lieu le 9 fé­vrier, à Drum­mond­ville, à l’oc­ca­sion du conseil na­tio­nal du Par­ti qué­bé­cois.

(Pho­to : Isa­belle Ber­ge­ron)

Marc Tan­guay s’est so­len­nel­le­ment en­ga­gé à dé­po­ser une pé­ti­tion de près de 1000 si­gna­tures à l’As­sem­blée na­tio­nale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.