On ne roule pas, on coupe le mo­teur

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Amé­li Pi­ne­da

En hi­ver, un des pre­miers ré­flexes des au­to­mo­bi­listes est de faire chauf­fer la voi­ture quelques mi­nutes avant de prendre le vo­lant. Tou­te­fois, il ne faut pas ou­blier qu’une rè­gle­men­ta­tion in­ter­di­sant le ra­len­ti in­utile des vé­hi­cules est en vi­gueur dans l’ar­ron­dis­se­ment Ri­vière- des- Prai­ries— Pointe-aux-Trembles.

Peu im­porte la sai­son, faire rou­ler in­uti­le­ment le mo­teur d’un vé­hi­cule plus de trois mi­nutes consti­tue une in­frac­tion.

En 2006, la Ville de Mon­tréal a adop­té le Rè­gle­ment sur la nui­sance cau­sée par un vé­hi­cule mo­teur. Dès l’an­née sui­vante, les ar­ron­dis­se­ments ont mo­di­fié leur Rè­gle­ment sur la cir­cu­la­tion et le sta­tion­ne­ment pour fa­ci­li­ter l’ap­pli­ca­tion de la nou­velle règle.

Ain­si, un constat d’in­frac­tion (dé­bu­tant à 75 $) peut être émis, même en ab­sence du conduc­teur, si le mo­teur du vé­hi­cule roule plus que le temps per­mis.

Cou­per le mo­teur de la voi­ture lors­qu’on pré­voit l’im­mo­bi­li­ser plus de 10 se­condes peut faire une dif­fé­rence. En ef­fet, éteindre l’au­to consom­me­ra moins de car­bu­rant et la mé­ca­nique du mo­teur se­ra mé­na­gée. De plus, ce­la contri­bue à pré­ser­ver la qua­li­té de l’air et à ré­duire les émis­sions de gaz à ef­fet de serre, prin­ci­paux res­pon­sables des chan­ge­ments cli­ma­tiques.

Quelques chiffres

Contrai­re­ment à la croyance, ar­rê­ter et re­dé­mar­rer un vé­hi­cule consomme moins de car­bu­rant que le lais­ser le mo­teur tour­ner plus de 10 se­condes. Se­lon les in­for­ma­tions de la Ville-centre, faire tour­ner un mo­teur dix mi­nutes par jour, brûle plus de 100 litres d’es­sence par an­née in­uti­le­ment.

Il est éga­le­ment men­tion­né qu’au dé­mar­rage, avant que la tem­pé­ra­ture at­teigne - 10° C, 30 se­condes sont suf­fi­santes pour lu­bri­fier le mo­teur.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.