Pour­quoi 2013 an­nonce un mar­ché pro­pice aux ache­teurs de pro­prié­tés de l’est de Montréal

L'Informateur - - PASSION MAISON -

Les taux d’in­té­rêts étant main­te­nus à un plan­cher his­to­rique, et le mar­ché étant re­de­ve­nu équi­li­bré, le tout com­bi­né à une baisse du vo­lume des tran­sac­tions réa­li­sées par rap­port à la même pé­riode l’an der­nier., on peut conclure que toutes les condi­tions ren­dant l’achat d’une pro­prié­té sont main­te­nant réunies pour les ache­teurs qui les at­ten­daient. En ef­fet, avec des taux d’in­té­rêts en des­sous des 3% pour un terme de 5 ans, ache­ter une pro­prié­té à Montréal re­pré­sente un ex­cellent in­ves­tis­se­ment. Un mar­ché équi­li­bré si­gni­fie que les ven­deurs qui mettent leur pro­prié­té sur le mar­ché sont mo­ti­vés et réa­listes face au prix de vente es­pé­ré.

La crois­sance des prix pour les 12 der­niers mois s’éta­blit comme suit : 6% de crois­sance pour les uni­fa­mi­liales, des prix stables pour les co­pro­prié­tés et une lé­gère aug­men­ta­tion de 3% pour les du­plex et tri­plex. Donc pour un pre­mier ache­teur, 2013 de­vrait dans les faits ré­duire le coût d’ac­qui­si­tion d’une pre­mière pro­prié­té, s’il s’agit d’une co­pro­prié­té, comp­te­te­nu de l’in­fla­tion. Avec les bas taux d’in­té­rêts et l’as­su­rance d’un bas taux ga­ran­ti pour 5 ans, la confiance des ache­teurs de­vrait les in­ci­ter à in­ves­tir dans l’achat d’une pre­mière pro­prié­té et per­mettre aux ven­deurs de pou­voir ef­fec­tuer la tran­si­tion vers une pro­prié­té qui convien­dra à leurs nou­veaux be­soins.

Les dé­lais de dé­pla­ce­ments s’al­lon­geant sans cesse de la ban­lieue vers la ville, les coûts d’ac­qui­si­tion et d’en­tre­tien d’un se­cond vé­hi­cule qui sont une dé­pense pure com­pensent am­ple­ment pour la dif­fé­rence de prix entre les pro­prié­tés de la ban­lieue et ceux de Ro­se­mont et Pe­tite Pa­trie. La qua­li­té des dé­pla­ce­ments en transports en com­mun s’amé­lio­rant sans cesse et une vie de quar­tier in­té­res­sante sont d’autres fac­teurs qui in­citent les gens à re­ve­nir à Montréal.

Cette ana­lyse des ten­dances du mar­ché s’ap­puie sur les sta­tis­tiques de la SCHL, de la CIGM ain­si que les in­for­ma­tions four­nies par la ACI. Phi­lippe Doyon, cour­tier

immobilier, Via Ca­pi­tale Dis­tinc­tion VIP.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.