L’AIEM fait le por­trait de l’in­dus­trie

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Si­mon Bous­quet si­mon.bous­quet@tc.tc

Un nou­vel ou­til pour at­ti­rer des in­ves­tis­seurs dans l’Est est en construc­tion. L’étude stra­té­gique sur le fu­tur in­dus­triel de l’est de Mon­tréal dé­ve­lop­pé par l’AIEM, en col­la­bo­ra­tion avec la Po­ly­tech­nique, de­vrait être com­plé­tée au prin­temps.

« Ce n’est pas un ou­til pro­mo­tion­nel, mais un ou­til de tra­vail pour les per­sonnes qui cherche à in­ves­tir », pré­cise le di­rec­teur gé­né­ral de l’As­so­cia­tion in­dus­trielle de l’est de Mon­tréal (AIEM), Di­mi­tri Tsin­ga­kis. « L’ob­jec­tif est de maxi­mi­ser les re­tom­bées », ajoute-t-il.

En in­ves­tis­sant dans cette étude, les dif­fé­rents par­te­naires de l’est es­pèrent conso­li­der le pôle in­dus­triel ac­tuel et pro­po­ser des pistes de dé­ve­lop­pe­ment afin de créer un tech­no­pôle de la chi­mie et de l’éner­gie sur son ter­ri­toire. Ain­si, les ad­mi­nis­tra­tions mu­ni­ci­pales pour­ront pré­sen­ter aux in­dus­tries en re­cherche d’un ter­rain un por­trait de l’in­dus­trie dans l’Est pour leur per­mettre de connaître le po­ten­tiel du sec­teur.

« Nous avons fait ap­pel à la Po­ly­tech­nique pour iden­ti­fier les tech­no­lo­gies et les sy­ner­gies pos­sibles afin de va­lo­ri­ser le sec­teur et de créer des liens entre les in­dus­tries. Par exemple, en ré­per­to­riant les sous-pro­duits des in­dus­tries dé­jà im­plan­tés; peut-être qu’il y a une en­tre­prise qui trou­ve­ra ça in­té­res­sant d’avoir cette in­for­ma­tion parce que, peut-être qu’eux pour­ront s’en ser­vir comme ma­tière pre­mière », ex­plique M. Tsin­ga­kis.

Afin de faire « un in­ven­taire ex­haus­tif des in­dus­tries de l’Est qui fa­vo­ri­se­ra la sy­ner­gie in­dus­trielle et de dé­ve­lop­per d’autres cré­neaux in­té­res­sants », l’AIEM a fait ap­pel à une équipe de la Po­ly­tech­nique et du Centre de trans­fert tech­no­lo­gique en éco­lo­gie in­dus­trielle de So­rel-Tra­cy (CTTEI), spé­cia­li­sé dans l’éco­lo­gie in­dus­trielle pri­vi­lé­giant la mise en va­leur des ré­si­dus, les éco­pro­duits et l’éta­blis­se­ment de sy­ner­gies in­dus­trielles.

Lors du lan­ce­ment de der­nier re­cen­se­ment in­dus­triel de la SODEC RDP–PAT–ME, en été der­nier, M. Tsin­ga­kis avait d’ailleurs men­tion­né que « la ges­tion des ma­tières ré­si­duelle peut ul­ti­me­ment de­ve­nir un cré­neau in­té­res­sant. Si on peut trans­for­mer ces ma­tières pre­mières pour fa­vo­ri­ser la réuti­li­sa­tion, ce­la peut créer une sy­ner­gie. Par exemple, on l’a vu avec le pro­jet de bio­mé­tha­ni­sa­tion, le bio­gaz pro­duit pour­rait être uti­li­sé pour four­nir des ser­vices. Le but ul­time est de ré­duire l’em­preinte éco­lo­gique de l’in­dus­trie. »

(Pho­to: Pa­trick Des­champs)

Di­mi­tri Tsin­ga­kis, le di­rec­teur gé­né­ral de

l’AIEM, qui a été man­da­té pour faire l’étude stra­té­gique sur le fu­tur in­dus­triel de l’est de Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.