Vir­gi­nie, chan­teuse de com­pé­ti­tion

L'Informateur - - CULTURE - Jus­tine Cau­rant re­dac­tion_est@tc.tc

Sur la scène de La Voix, Vir­gi­nie Pé­lo­quin n’est pas pas­sée in­aper­çue. Même si elle a été évin­cée de la com­pé­ti­tion, le 17 fé­vrier, la jeune chan­teuse de Ri­vière-des-Prai­ries compte sur cette pour lan­cer sa car­rière.

« La pre­mière fois que j’ai chan­té de­vant un pu­blic, c’était à l’école Le Ca­ri­gnan, se rap­pelle celle qui fê­te­ra bien­tôt ses 20 ans. C’était vrai­ment une pas­sion : je chan­tais tout le temps, en at­ten­dant le bus, en mar­chant… »

À la mai­son, sa mère donne le ton. In­con­di­tion­nelle fan de Cé­line Dion, Guy­laine Ga­gnon pousse elle aus­si la chan­son­nette à lon­gueur de jour­née. Et quand on lui a conseillé d’ins­crire sa fille dans une cho­rale, elle n’a pas hé­si­té. « Au mo­ment où Vir­gi­nie est née, j’ai su qu’elle était par­ti­cu­lière. Elle ne pleu­rait pas comme mes autres en­fants! »

Cours de chant com­mu­nau­taires

À la cho­rale de Cul­ture X, un or­ga­nisme com­mu­nau­taire de Mon­tréal-Nord, Gé­thro Au­guste n’a pas ou­blié l’au­di­tion de la pe­tite fille de 8 ans. Ce­lui qui lui a en­suite en­sei­gné le chant re­tient sur­tout sa «sen­si­bi­li­té in­croyable». « J’ai tout de suite sen­ti son ta­lent. Elle m’a épa­té, elle était dé­jà très com­plète comme ar­tiste. »

À ses cô­tés, sa mère est om­ni­pré­sente. Au dé­but comme simple spec­ta­trice, puis comme membre de la cho­rale. À l’ado­les­cence de Vir­gi­nie, Mme Ga­gnon s’im­pro­vise agente per­son­nelle, condui­sant sa fille à tra­vers la pro­vince pour des spec­tacles. « On a fait jus­qu’à sept shows par se­maine, se re­mé­more-t-elle. Des inau­gu­ra­tions de ma­ga­sins, des dé­fi­lés de mode… J’ai eu des ap­pels pour al­ler à Ro­ber­val, à Jon­quière! J’ac­cep­tais tout. »

En 2008, les pro­jets s’ac­cé­lèrent. À l’oc­ca­sion des 25 ans de car­rière de Cé­line Dion, mère et fille s’ac­cordent pour en­re­gis­trer un CD hom­mage. Mme Ga­gnon or­ga­nise dans la fou­lée un concert.

Mais la jeune chan­teuse com­mence à se fa­ti­guer. Vir­gi­nie de­mande une pause. La dis­ci­pline et le rythme de vie que sa mère com­pare à ceux d’une « ath­lète » lui pèsent. C’est d’ailleurs son point faible, se­lon son an­cien pro­fes­seur de chant : « Elle a bû­ché très dur, elle a fait beau­coup d’ef­forts, ce qui a créé une cer­taine frus­tra­tion », ana­lyse M. Au­guste.

Op­por­tu­ni­té en or

Après deux ans de pause, sans scène ni mi­cro, Vir­gi­nie Pé­lo­quin est main­te­nant sûre d’elle : elle se­ra chan­teuse. En par­ti­ci­pant à La Voix, elle le sait, l’ob­jec­tif se rap­proche. « Y’a pas en­core trop de monde qui me re­con­naît quand je me pro­mène. Mais j’ai vrai­ment hâte à tout ce qui m’at­tend, j’ai du mal à dor­mir. » Ses bâille­ments le confirment!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.