Adieu le tra­vail en si­lo

Adop­tion d’un cadre col­la­bo­ra­tif pour les ins­ti­tu­tions de RDP

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Ana­bel Cos­sette Ci­vi­tel­la re­dac­tion_est@tc.tc

Une dé­marche au titre flou, mais une is­sue qui don­ne­ra des ré­sul­tats. C’est du moins ce qu’ont an­non­cé les dif­fé­rents col­la­bo­ra­teurs au pro­jet de la Cor­po­ra­tion de dé­ve­lop­pe­ment com­mu­nau­taire de Ri­vière-des-Prai­ries (CDCRDP); lors du lan­ce­ment d’une al­liance re­nou­ve­lée entre les dif­fé­rents ac­teurs de l’ar­ron­dis­se­ment, le 21 fé­vrier der­nier.

« Nous ne sommes pas des par­te­naires[…] Nous ne sommes pas des porte-pa­roles et nous ne trou­ve­rons pas de so­lu­tions aux pro­blèmes de l’ar­ron­dis­se­ment. Nous sommes plu­tôt des fa­ci­li­ta­teurs », a in­sis­té plu­sieurs fois Yo­han Per­ron, co­or­don­na­teur gé­né­ral du CDCRDP; lors du lan­ce­ment du cadre qu’il co­gite avec son équipe de­puis trois ans main­te­nant.

En fait, ce que veut le CDCRDP avec son nou­veau « cadre de col­la­bo­ra­tion » c’est ré­gler une fois pour toute les pro­blèmes de com­mu­ni­ca­tion entre le Centre de san­té et de services so­ciaux (CSSS) de la Pointe-de-l’Île, l’ar­ron­dis­se­ment de Ri­vière-des-Prai­ries – Pointe-auxT­rembles et la Com­mis­sion sco­laire de la Pointe-de-l’Île (CSPÎ).

« On veut dé­ci­der en­semble d’un dic­tion­naire com­mun. On veut par­ler le même lan­gage pour fa­ci­li­ter la trans­mis­sion d’in­for­ma­tion d’un ac­teur à l’autre », in­siste M.Per­ron. « Avant on se par­lait, mais on veut main­te­nant se com­prendre mieux », ajoute quant à lui Fran­çois La­my, en charge de la co­or­di­na­tion par­te­na­riat du CSSS. Do­ré­na­vant, il y au­ra un cadre bien clair pour ba­li­ser les in­com­pré­hen­sions.

Dans l’im­mé­diat, des ré­sul­tats?

Fa­ci­li­ter la trans­mis­sion d’in­for­ma­tion. En­cou­ra­ger les ini­tia­tives sans s’in­ter­po­ser. Dis­cu­ter, col­la­bo­rer et, en fi­na­li­té, tendre vers de meilleurs services of­ferts aux ci­toyens. C’est bien beau, mais il faut bien que ce cadre mange quelque chose en hi­ver.

Par exemple, explique Maëlle Brouillette, agente de mo­bi­li­sa­tion à la CDCRDP, si on prend le su­jet chaud du trans­port, le cadre de col­la­bo­ra­tion ser­vi­ra d’in­ter­prète et d’in­ter­mé­diaire entre les dif­fé­rents ac­teurs concer­nés. Il au­ra un rôle fa­ci­li­tant. Pour les ac­teurs du mi­lieu, concrè­te­ment, on parle de quatre réunions par an­née pour dis­cu­ter des pro­jets et des va­leurs com­munes. Pour le ci­toyen, c’est un ac­cès à de meilleurs services sur le long terme.

De plus, « on veut que les ci­toyens pro­posent de plus en plus d’idées aux or­ga­nismes com­mu­nau­taires », explique Mme Brouillette, aus­si en charge de la Table de dé­ve­lop­pe­ment so­ciale de Ri­vière-des-Prai­ries. Dans ce contexte, le cadre se­ra l’as­sise qui ser­vi­ra à concré­ti­ser les de­mandes ci­toyennes et des or­ga­nismes.

(photo: pa­co­pho­to.ca)

Dif­fé­rents col­la­bo­ra­teurs de la CDCRDP dis­cutent d'un cadre col­la­bo­ra­tif.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.