RDP-PAT, une vache à lait d’union Montréal

Té­moi­gnage de Ch­ris­tian Ouel­let à la com­mis­sion Charbonneau

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Simon Bousquet

Près de 15 % du fi­nan­ce­ment du par­ti d’Union Montréal (UM) en 2004-2005 pro­ve­nait d’ac­ti­vi­tés de fi­nan­ce­ment qui ont eu lieu à Rivièredes-Prai­ries–Pointe-aux-Trembles. Les can­di­dats de l’ar­ron­dis­se­ment avaient d’ailleurs contri­bué à près de 17 % du bud­get to­tal d’UM.

C’est ce qu’a ré­vé­lé le té­moi­gnage de l’an­cien di­rec­teur gé­né­ral du par­ti, Ch­ris­tian Ouel­let, de­vant la com­mis­sion Charbonneau, le 12 mars.

Lors de ce té­moi­gnage, le pro­cu­reur de la cou­ronne a dé­po­sé le do­cu­ment « Ob­jec­tifs de fi­nan­ce­ment et re­cru­te­ment 2004- 2005 » d’UM, dans le­quel on ap­prend que 211 031 $ sur 1 257 411 $ ont été amas­sés par les can­di­dats de RDP-PAT, dont 185 775 $ pro­ve­nait d’ac­ti­vi­tés-bé­né­fice. Les can­di­dats au­raient même dépassé leur ob­jec­tif qui était de 145 185 $.

Se­lon le do­cu­ment, 184 375 $ au­raient été ré­col­tés lors d’ac­ti­vi­tés au pro­fit de l’an­cien maire Cos­mo Ma­cio­cia. Le seul autre can­di­dat à avoir amas­sé des fonds de cette fa­çon dans l’ar­ron­dis­se­ment était le conseiller de ville Joe Ma­gri, de­ve­nu par la suite maire, avant d’être for­cé de dé­mis­sion­ner par le scandale dans l’at­tri­bu­tion de places en gar­de­rie.

À l’ex­cep­tion de ces deux élus, tous les autres membres sont ar­ri­vés bien en de­çà de leur ob­jec­tif. Dans son té­moi­gnage, M. Ouel­let a ex­pli­qué que M. Ma­cio­cia avait donc don­né aux autres can­di­dats par pé­réqua­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.