Scène po­li­cière PDQ 45

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Amé­li Pi­ne­da

Re­ven­deur de pièces d’au­tos agres­sif Un homme qui avait ren­dez-vous avec un re­ven­deur de pièces d’au­tos a été plu­tôt mal ac­cueilli alors qu’il s’ap­prê­tait à ef­fec­tuer une tran­sac­tion avec le sus­pect.

La vic­time avait vu une an­nonce sur le site Ki­ji­ji.ca pour des pièces d’au­to usa­gées. In­té­res­sé par l’offre, un de ses par­te­naires de tra­vail a té­lé­pho­né au ven­deur, un dé­nom­mé « Phi­lippe », et a né­go­cié le prix à 250 $.

Le 6 mars, vers 12 h 15, l’homme s’est pré­sen­té dans un ga­rage si­tué à l’angle de la 6e Ave­nue et de l’ave­nue Re­né-Des­cartes pour ré­cu­pé­rer les ar­ticles. Tou­te­fois, l’in­di­vi­du qu’il y re­joint a pré­ten­du s’ap­pe­ler « Joe ». Lors­qu’il est ve­nu le temps d’ef­fec­tuer la tran­sac­tion, le sus­pect lui a dit que l’achat ne pou­vait être conclu pour 250 $.

La vic­time lui a ex­pli­qué que c’était l’en­tente. Le contre­ve­nant est alors de­ve­nu agres­sif et a poin­té un cou­teau en di­rec­tion du plai­gnant, qui est sor­ti du bâ­ti­ment pour se ré­fu­gier dans sa voi­ture. Il a alors vu le sus­pect se di­ri­ger vers un autre ga­rage si­tué en face de l’éta­blis­se­ment. Quelques se­condes plus tard, « Joe » est res­sor­ti et s’est di­ri­gé vers le vé­hi­cule en poin­tant un autre cou­teau vers l’ache­teur. La vic­time a alors té­lé­pho­né aux po­li­ciers. Voyant ce­la, le sus­pect est re­tour­né dans le pre­mier ga­rage. À leur ar­ri­vée, les agents ont ra­tis­sé les lieux, mais n’ont re­trou­vé per­sonne. Toute per­sonne dé­te­nant des ren­sei­gne­ments en lien avec ce crime est priée de com­mu­ni­quer avec la ligne In­fo-Crime au 514 393-1133.

Po­gné les cu­lottes bais­sées

Un homme qui croyait avoir fait une conquête fé­mi­nine sur un site de ren­contre a eu toute une sur­prise lors­qu’il s’est re­trou­vé les cu­lottes bais­sées de­vant un es­croc.

L’in­ci­dent s’est pro­duit lorsque la vic­time a com­men­cé à faire des échanges par web­cam avec la femme qu’il avait ren­con­trée.

La femme et la vic­time se sont adon­nés à une re­la­tion sexuelle vir­tuelle. Après quelques mi­nutes, l’homme s’est ren­du compte que ce qu’il voyait à l’écran était une sé­quence pré­en­re­gis­trée. Un in­di­vi­du est ap­pa­ru à l’écran et lui a exi­gé une somme de 1000 $ sans quoi il me­na­çait de pu­blier la vi­déo sur le site In­ter­net Youtube.

Voyant que la vic­time re­fu­sait de lui en­voyer l’ar­gent, le contre­ve­nant a mis en ligne la sé­quence, en plus d’in­di­quer le nom de l’homme et une des­crip­tion di­sant qu’il s’était mas­tur­bé de­vant une jeune fille de 10 ans.

La vic­time s’est alors ren­due au poste de quar­tier (PDQ) pour por­ter plainte. Il a four­ni son or­di­na­teur aux en­quê­teurs. Entre temps, il a réus­si à faire en­le­ver la vi­déo du site en contac­tant YouTube et le sus­pect a fer­mé son compte sur le site de ren­contre.

Au cours des der­niers mois, ce type d’évé­ne­ment a été rap­por­té dans dif­fé­rents PDQ. Les po­li­ciers rap­pellent qu’il est im­por­tant d’être pru­dent lors­qu’on na­vigue sur In­ter­net.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.