Re­com­man­da­tions des groupes de cy­clistes et de mar­cheuses : les conseillères se disent à l’écoute

L'Informateur - - ACTUALITÉS - Amé­li Pi­ne­da

Les conseillères de Ville Cindy Le­clerc et Ca­ro­line Bour­geois se sont en­ga­gées à voir ce qui pour­rait se faire à court pour re­mé­dier à cer­taines si­tua­tions sou­le­vées par les groupes de cy­clistes et de mar­cheuses du Centre des femmes Ri­vière-des-Prai­ries (RDP).

Lors de la ren­contre, qui a eu lieu le 14 mars dans les lo­caux de l’or­ga­nisme, les deux po­li­ti­ciennes ont as­su­ré qu’un sui­vi se­rait fait d’ici les trois pro­chaines se­maines.Elles ont éga­le­ment sou­le­vé que cer­taines ini­tia­tives se­raient mises en place dès cette an­née par l’ad­mi­nis­tra­tion lo­cale.

Mme Le­clerc a ex­pli­qué que l’ar­ron­dis­se­ment avait ap­pro­ché Hy­dro-Qué­bec pour dis­cu­ter des po­teaux élec­triques qui se re­trouvent au mi­lieu de la piste cy­clable du bou­le­vard Gouin.

« Étran­ge­ment, c’est la pre­mière de­mande qui se fai­sait. C’est la pre­mière fois qu’Hy­droQué­bec réa­li­sait qu’ils avaient des po­teaux au mi­lieu de la piste » , a- t- elle confié. Mme Le­clerc a in­di­qué que les pour­par­lers se fai­saient pré­sen­te­ment au­tour de la pos­si­bi­li­té de tas­ser les po­teaux.

L’agente de mo­bi­li­sa­tion de l’or­ga­nisme, Isa­belle Ri­vard, a avoué être sur­prise d’ap­prendre que la so­cié­té d’État n’avait jamais été avi­sée de la si­tua­tion. Pour­tant, a-t-elle dit, une pé­ti­tion de 3500 noms avait été dé­po­sée, il y a près d’un an, à l’Hô­tel de Ville pour dé­non­cer l’état du bou­le­vard Gouin. Tou­jours au su­jet du­dit bou­le­vard, Mme Bour­geois a sou­li­gné qu’il est dans la mire de l’ar­ron­dis­se­ment.

À la sug­ges­tion d’im­plan­ter des sens uniques dans cer­taines por­tions, les conseillères ont ex­pli­qué que, se­lon elles, ce n’est pas la so­lu­tion.

« Ce n’est pas une piste en­vi­sa­geable dans la me­sure où ça ne fe­rait que dé­pla­cer le pro­blème. La cir­cu­la­tion dé­bor­de­rait sur un autre bou­le­vard », a fait va­loir Mme Le­clerc.

Pour ce qui est du mar­quage et de la si­gna­li­sa­tion, la conseillère Bour­geois, qui a par­ti­ci­pé à l’une des ba­lades du groupe de cy­clistes, a an­non­cé que l’ad­mi­nis­tra­tion lo­cale a dé­jà pré­vu re­voir ceux de la piste à proxi­mi­té de l’em­bran­che­ment du bou­le­vard Gouin et de l’au­to­route 40.

Elle a éga­le­ment in­di­qué qu’à la suite de plaintes concer­nant les bacs de re­cy­clage et les sacs de pou­belles dé­po­sés en bor­dure du bou­le­vard Gouin, l’Éco de la Pointe-aux-Prai­ries avait or­ga­ni­sé une pa­trouille pour sen­si­bi­li­ser les ré­si­dents.

« Il y a des tron­çons qui sont uti­li­sés par des cy­clistes, mais qui, comme tel, ne font pas par­tie de la piste. On ne peut donc pas émettre des avis aux ré­si­dents qui y dé­posent leurs sacs », a-t-elle ex­pli­qué, ajou­tant qu’elle ver­rait de quelle fa­çon une autre cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion pour­rait se faire avant l’ou­ver­ture des pistes, pré­vue pour le 15 avril.

D’ici la pro­chaine ren­contre avec les par­ti­ci­pantes, les conseillères sou­tiennent as­su­rer un sui­vi et pou­voir ré­pondre à cer­taines in­ter­ro­ga­tions. Les par­ti­ci­pantes es­pèrent trou­ver des so­lu­tions no­tam­ment pour avoir ac­cès aux pa­villons de parcs. Elles avaient sou­le­vé que cer­tains d’entre eux avaient des heures d’ou­ver­ture peu com­munes. No­tam­ment, le cha­let des Ma­rais qui est fer­mé les mar­dis.

Le groupe a aus­si pro­po­sé l’adop­tion d’un rè­gle­ment qui oblige les com­merces à ins­tal­ler des aires de sta­tion­ne­ment pour vé­los, afin de per­mettre aux ci­toyens de faire leurs courses à bi­cy­clette.

(Pho­to : pa­co­pho­to.ca)

Les conseillères Cindy Le­clerc et Ca­ro­line Bour­geois ont as­su­ré au groupe de cy­clistes et de mar­cheuses qu’elles fe­raient un sui­vi pour voir quelles me­sures pour­raient être prises à court terme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.