Il n’y a pas d’âge

Pour réa­li­ser ses rêves

L'Informateur - - BIEN DANS SA PEAU -

L’âge, pour moi, n’a ja­mais vrai­ment eu d’im­por­tance. À 50 ans, après un di­vorce et une faillite, je m’en­vo­lais vers Cu­ba pour me ma­rier avec un homme na­tif de ce pays. Pen­dant mon sé­jour là-bas, qui a du­ré trois ans, j’étu­diais le chant et le vi­bra­phone pour de­ve­nir chan­teuse vi­bra­pho­niste, tout en tra­vaillant comme re­pré­sen­tante. Un rêve de toute une vie se réa­li­sait. Par la suite, à notre ar­ri­vée à Mon­tréal, les cir­cons­tances m’ont ame­née à étu­dier le de­si­gn d’in­té­rieur et à l’en­sei­gner. À ce mo­ment, j’avais 55 ans.

J’ai tou­jours été très ac­tive et lorsque je suis par­ve­nue à l’âge de la re­traite, je n’en­vi­sa­geais pas du tout me re­ti­rer du monde du tra­vail! Nous avions une en­tre­prise et j’ai­mais ce tra­vail, mais j’avais l’im­pres­sion d’ac­com­plir la mis­sion de mon conjoint. Ce n’était pas une pas­sion pour moi. À 63 ans, je réa­li­sais que ma vie man­quait de sti­mu­la­tion. Pen­dant quelques mois, je me suis in­ter­ro­gée; je cher­chais une nou­velle orien­ta­tion. Je n’avais plus cette mo­ti­va­tion qui me don­nait le goût de me dé­pas­ser. Me le­ver le ma­tin m’était dif­fi­cile. Je man­quais d’éner­gie, j’avais be­soin d’un nou­veau dé­fi pour m’épa­nouir. Je dé­si­rais dé­cou­vrir une ac­ti­vi­té qui de­vien­drait une pas­sion tout en me per­met­tant de conti­nuer d’évo­luer à tra­vers elle. J’avais oc­cu­pé plu­sieurs em­plois dans le do­maine des com­mu­ni­ca­tions et c’était un do­maine où je me sen­tais à l'aise, car le contact avec les gens me sti­mu­lait beau­coup. Je re­tins donc ces deux cri­tères prin­ci­paux pour mon fu­tur em­ploi et la vie se char­gea ra­pi­de­ment de me pla­cer en­suite sur la bonne piste. À cette pé­riode, j’ai com­men­cé à avoir des rêves ré­cur­rents et ces rêves par­laient de l’enseignement, je me voyais en­sei­gner. Je me ques­tion­nais. En­sei­gner, mais dans quel do­maine ? Je ne com­pre­nais pas.

Quelques mois plus tard, une amie me té­lé­pho­nait pour m’an­non­cer qu’elle avait sui­vi une for­ma­tion don­née à l’École de Rêves Ni­cole Gratton, afin de de­ve­nir en­sei­gnante. À ce mo­ment-là, je res­sen­tis in­té­rieu­re­ment quelque chose d’in­des­crip­tible : je ve­nais de dé­cou­vrir une nou­velle pas­sion qui n’a ces­sé de gran­dir de­puis. Par la suite, j’ai sui­vi une for­ma­tion à Toast­mas­ter pour de­ve­nir confé­ren­cière. Je suis l’au­teure de deux livres et concep­trice d’un ate­lier sur la mé­moire. Pour moi, il est im­por­tant de tou­jours avoir un but dans la vie. À votre tour main­te­nant de réa­li­ser vos rêves. Bonne chance! De­nise Car­di­nal Au­teure de Les Rêves n’ont pas d’âges, Édi­tions Le Dau­phin Blanc 2009. Rêves et Mé­moire, Édi­tions Le Dau­phin Blanc, 2002. Confé­ren­cière, en­sei­gnante cer­ti­fiée de l’École in­ter­na­tio­nale de Rêves Ni­cole Gratton Ré­ser­va­tion : 514 324-7247 www.De­ni­se­Car­di­nal.ca info@de­ni­se­car­di­nal.ca

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.